- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Charles-Olivier Roussel, un futur choix de première ronde?

Comme a déjà dit l’ancien entraîneur-chef du Canadien, Jean Perron: «On est encore loin d’avoir la coupe aux lièvres.» Il reste néanmoins qu’à défaut de pouvoir se tremper les lèvres dans la coupe des champions puisqu’il reste encore beaucoup de hockey, les Cataractes de Shawinigan et l’un de leurs porte-couleurs, l’Eustachois Charles-Olivier Roussel, connaissent des succès retentissants depuis l’ouverture de la saison 2008-2009.

Avant de parler plus en détail de Roussel, parlons tout d’abord du brio collectif des Cataractes qui, pendant la première moitié du calendrier régulier, ont trouvé le moyen d’enregistrer deux nouveaux records d’équipe. Avant de subir la défaite contre les Maniacs de Lewiston le 26 novembre dernier, les Cataractes avaient inscrit 15 triomphes d’affilée, soit un de plus que l’ancien record de cette concession, vieille de 40 ans. Puis, samedi dernier, les Cataractes ont engrangé une 16e victoire consécutive devant leurs partisans, ce qui constitue une autre nouvelle marque. Il sera intéressant de voir si les protégés d’Éric Veilleux seront aussi dominants à domicile eux, qui à compter du 27 décembre prochain, disputeront un premier match dans leur tout nouvel aréna des plus ultramodernes.

Rester bien concentré

Pendant que les Cataractes s’affirment avec notamment une offensive de premier plan, ce n’est donc guère surprenant de voir plusieurs joueurs présenter des statistiques impressionnantes. Charles-Olivier Roussel est du nombre, lui, qui en 35 matchs, a déjà presque doublé le nombre de points qu’il avait amassés en 50 rencontres l’an dernier. Avec 8 buts et 21 passes pour un total de 29 points, cela lui confère le cinquième rang parmi les meilleurs marqueurs chez les défenseurs de la ligue.

Par ailleurs, c’est avec beaucoup de joie qu’il a appris que lors du premier relevé en vue du repêchage de la Ligue nationale de hockey, il figurait comme le quatrième meilleur espoir du circuit junior majeur québécois.
«C’est sûr que j’étais très heureux en apprenant cette nouvelle. Je suis cependant très conscient qu’il peut se passer bien des rebondissements d’ici les prochains mois», a mentionné Roussel.

Avant que la saison ne débute, n’ayant aucune idée où son nom pourrait se retrouver sur la liste de repêchage, maintenant que le premier relevé a été publié, sans le dire ouvertement, il peut maintenant viser à être réclamé dans les deux premières rondes. Chose certaine, si l’excitation pouvait éventuellement lui jouer des tours, selon ses dires, son agent Robert Sauvé sera là pour le ramener sur terre.
«Robert me rappelle constamment d’entrevoir les choses le plus simplement possible et de rester à l’intérieur de mes moyens comme joueur. La recette fonctionne très bien jusqu’à présent. Je n’ai donc pas l’intention de modifier ma façon de pensée», a conclu à ce sujet Charles-Olivier Roussel.

Dans un autre ordre d’idées, une précision a été apportée de sa part concernant sa participation possible au Championnat mondial des moins de 18 ans, qui aura lieu au printemps prochain. Si jamais, les Cataractes se rendent plus loin que la première ronde en séries éliminatoires, il ne sera pas disponible pour représenter le Canada.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top