- PUBLICITÉ -
Bisons et Associés à égalité

Photo Sylvain Charest - Félicité par Daniel Héroux

Bisons et Associés à égalité

Deux grands rivaux face à face

L’égalité qui prévalait au moment d’écrire ces lignes dans cette série de fin de saison entre les Bisons Desjardins de Saint‑Eustache et les Associés de Laval reflète bien la parité de ces deux grands rivaux. En saison régulière, la fiche des Eustachois (23‑27) et celle des Associés (24‑26) a fait en sorte qu’un seul match a départagé la première de la deuxième position de la section Cage aux Sports de la LBEQ. Le président des Bisons, Daniel Héroux, croit que les statistiques disent vrai: «Ce sont deux équipes qui se ressemblent beaucoup, mais je pense que nous avons plus de profondeur.»

Au diable l’avantage du terrain!

Le reste de la série rétablira peut‑être cet avantage du terrain que toutes les équipes se battent pour acquérir, mais il reste que les deux premiers matchs de ce quart de finale l’ont joyeusement mis à mal. À Laval, lundi dernier, les Bisons ont profité d’une septième manche de deux points pour briser l’égalité de 3‑3 pour remporter le premier match. Venu en relève à Vincent Ouellet et Pascal Huppé en septième manche, Simon Brisebois a muselé les Lavallois malgré qu’il leur eût accordé un coup sûr et un but sur balles.

Le lendemain à Clair Matin, les Associés ont rendu la pareille aux Bisons en leur infligeant un revers de 6‑5 devant une foule de partisans particulièrement nombreuse et sûrement résistante à ces omniprésents et voraces maringouins en cette humide soirée d’août. Simon Brisebois, le héros de la veille, a subi les foudres de l’adversaire en leur concédant quatre points en deuxième manche. Les Associés répliquaient ainsi aux trois points marqués par les Bisons dès la première manche.

Des onze points marqués par les deux équipes, neuf l’ont été dans les deux premières manches. Chaque équipe s’est ensuite inscrite au pointage une fois en quatrième manche, fermant ainsi le débat à la faveur des Lavallois. Samuel Savoie a mené l’offensive locale avec deux coups sûrs et un point produit en plus de franchir la plaque en une occasion.

Une série longue à prévoir?

Relativement satisfait de la tenue des siens jusque‑là, l’entraîneur‑chef des Bisons souhaite toutefois un resserrement en défensive. «Je suis passablement satisfait de notre performance offensive, surtout que nous avons réussi à produire des points après deux retraits. Je suis toutefois déçu de nos trois premières manches; nous y commettons trop d’erreurs mentales en défensive.»

Il est cependant confiant que son équipe sorte victorieuse de cette série. «Avec tout ce qui nous est tombé dessus cette saison, nous avons quand même réussi à nous tailler une place en séries contre cette équipe qui nous ressemble, quoique nous avons plus de profondeur au monticule.»

Il s’agit d’un commentaire qui va dans le même sens que celui tenu par son président. «La série devrait se rendre à six ou sept matchs et l’équipe qui fera le moins d’erreurs sortira gagnante», prédit‑il en conclusion. Sans connaître l’issue des matchs disputés jeudi et hier, les Bisons seront à Laval, dimanche, pour le 5e match et à Clair Matin, le lundi 2 septembre, à 19 h 30, si nécessaire. Si une septième rencontre devait trancher le débat, elle aurait lieu à Laval, le mercredi suivant.

 

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top