- PUBLICITÉ -
Avec l’équipe Les Forces: Des jeunes d’ici bien motivés à jouer au hockey

Les 24 jeunes qui forment l’équipe Les Forces de cette année viennent des villes desservies par la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes, soit de Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Pointe-Calumet et Saint-Joseph-du-Lac.

Avec l’équipe Les Forces: Des jeunes d’ici bien motivés à jouer au hockey

Toute une séance de repêchage attendait 24 jeunes de la région et leur famille au Centre communautaire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. En effet, des policiers de la Régie de police du Lac des Deux-Montagnes y remettaient, pour une deuxième année, des uniformes et équipements de hockey complets aux jeunes de familles moins nanties pour que ces derniers puissent pratiquer et apprendre le hockey avec eux.

C’est par le biais du programme Goals & Dreams de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (N.H.L.P.A) que le policier initiateur du projet, l’agent sociocommunautaire et relationniste médias pour la Régie Christopher Harding, a trouvé les fonds nécessaires pour mettre sur pied l’équipe «Les Forces». Une équipe qui a pour objectif de permettre l’apprentissage du patinage sur glace, des règlements de hockey et de former la relève en hockey chez nous. «Parce que tout jeune a le droit d’aspirer à devenir un Wayne Gretzky», a affirmé en conférence de presse Christopher Harding. Pendant huit semaines, les jeunes apprendront les rudiments du sport avec une vingtaine de policiers bénévoles à l’aréna Olympia de Deux-Montagnes.

De la relève

Et le potentiel était au rendez-vous. C’est avec le visage rayonnant de fierté qu’ils se sont présentés à la cérémonie pour recevoir leur chandail officiel et signer le «contrat» officiel, avec le directeur de la Régie, Alain Simoneau, afin de faire partie de l’équipe. Avec les flashs de photographes, c’était comme à la télévision.

Une expérience qu’a vécue Mégane, 11 ans, pour la première fois. «J’ai beaucoup aimé la cérémonie. J’étais nerveuse et excitée. Depuis le temps que je souhaite en faire (du hockey). J’aime aussi le fait de suivre les traces de mon frère qui y a participé l’an dernier», explique la jeune fille.

Une information que confirme sa mère d’un hochement de tête. «L’expérience de l’an dernier a littéralement donné la piqûre du hockey à notre fils. Une occasion qui lui a permis d’apprendre et de persévérer. Il défend cette année les couleurs des Panthères de Deux-Montagnes», dit Julie Brien.

«Pour mon fils, ce sera une vraie initiation. J’ai bien hâte de le voir évoluer là-dedans», confie pour sa part le parent Bruno Côté. «J’étais vraiment heureux de savoir que j’étais repêché et de pouvoir participer à l’équipe Les Forces cette année», renchérit son fils Cédric.

Des policiers comblés

Et l’expérience n’est pas que bénéfique pour les enfants. Les policiers aussi y trouvent leur compte. «Notre plus grosse paie, c’est de voir les enfants patiner et rentrer heureux chez eux après», confie l’agent de police Guy Lévesque, entraîneur qui a formé les troupes de la première cohorte de l’équipe Les Forces l’an dernier.

Il est bien décidé à continuer son implication bénévole cette année. «L’an dernier, il y avait un petit garçon autiste. Je l’ai pris sous mon aile et il s’est laissé aller. Après 8 semaines, il savait patiner», poursuit Guy Lévesque. «C’était également beau de voir mes collègues débarquer au début des entraînements juste pour attacher des patins et repartir en patrouille», de conclure ce dernier.

 

 

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top