- PUBLICITÉ -
Au tour d’Alexandre Chalut de se mettre en évidence

Photo Pierre Latour -Le numéro 7 des Patriotes

Au tour d’Alexandre Chalut de se mettre en évidence

Dans une victoire de 5‑0 des Patriotes

Après que la 4e partie de la série demi‑finale entre les Patriotes de Saint-Eustache et les Seigneurs de Repentigny ait eu lieu il y a de cela deux jours, si dame Nature collabore, le 5e match aura lieu ce soir au parc Clair Matin, à compter de 19 h 30.

Avec une égalité de 1‑1, les athlètes eustachois se sont lancés en avant dans cette confrontation 4 de 7, mardi soir dernier, et ce, en l’emportant 5‑0 devant leurs partisans. Après que l’artilleur droitier Bruno‑Pierre Marcil eut réussi une partie sans point ni coup sûr le 20 août, ce fut au tour d’Alexandre Chalut de signer pareil exploit. Le vétéran lanceur de 22 ans est même venu près de réaliser un exploit encore plus rarissime en enregistrant un match parfait.

En effet, un seul frappeur des Seigneurs est parvenu à se rendre sur les sentiers lors de cette rencontre. Cela est survenu après deux retraits en 4e manche, alors que Laurent Décary, un joueur pourtant très fiable en défensive, a commis une erreur après que la balle lui ait passé entre les jambes à sa position de 3e but. Cependant, une fois qu’il a atteint le 1er but, Patrick Lapostolle n’a pas tardé à être retiré, lui qui a tenté de voler le 2e coussin. Sur cette séquence, le receveur Sébastien Monette a effectué un relais puissant et précis qui n’a donné aucune chance à Lapostolle.

Soit dit en passant, en plus de très bien guider Chalut derrière le marbre, Monette a ajouté son grain de sel en y allant de trois coups sûrs. Pour sa part, Pierre‑Luc Pépin, qui connaît des séries du tonnerre jusqu’à maintenant, conservant entre autres une moyenne offensive supérieure à ,500, a poursuivi sur sa lancée avec deux autres coups sûrs à son crédit.

Pour en revenir à Alexandre Chalut, demeurant très fort tout au long de l’affrontement, il a passé dans la mitaine au moins deux frappeurs des Repentignois en 1re, 2e, 3e et 5e manches.

Des lanceurs au sommet de leur art

Ce n’est pas compliqué, durant leurs 5 premiers duels en séries, à chaque occasion, les lanceurs partants des Patriotes, par leur brio, ont permis aux Eustachois de se positionner de façon enviable dans la quête de victoire.

Au moment d’écrire ces lignes, les Patriotes ont d’ailleurs une superbe moyenne de points mérités de 0,69. Sur une note individuelle, Bruno‑Pierre Marcil et Alexandre Chalut sont les plus avares avec les points alloués, avec des moyennes respectives de 0,47 et 0,64. Maxime Lambert excelle aussi avec une moyenne de 1,83.

Même s’il ne veut surtout pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, l’entraîneur‑chef du club eustachois, Anthony Mignacca, croit définitivement qu’il compte sous la main des éléments supérieurs aux Seigneurs. «Si jamais la série devait se prolonger, d’après moi, logiquement, nous devrons avoir l’avantage, car j’ai sous la main d’impressionnantes ressources de qualité.»

Mignacca avait ceci à rajouter: «Un gars comme Pierre‑Luc Pépin, qui carbure aux séries éliminatoires, représente un élément‑clé pour notre formation. En plus d’avoir relevé son jeu d’un cran, son attitude de compétiteur semble rejaillir sur l’ensemble de ses coéquipiers, prêts comme jamais à se défoncer sur le terrain. Bref, je crois que les joueurs n’ont pas fini d’en mettre plein la vue.»

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top