- PUBLICITÉ -
Au sein des Patriotes, un groupe de défenseurs à épauler

Photo Yves Déry - Le capitaine des Patriotes, Christophe Quinn-Laurin, est sans contredit l’un des leaders de son équipe.

Au sein des Patriotes, un groupe de défenseurs à épauler

Hockey junior AA

Avec le départ de plusieurs vétérans à la ligne bleue, les Patriotes de Saint-Eustache comptent donc sur trois nouvelles recrues au sein de sa brigade défensive. Du nombre figure Guillaume Poirier qui, au cours des dernières années, évoluait comme attaquant.

Pour l’entraîneur-chef du club eustachois, Daniel Héroux, plus que jamais cette année, le concept d’équipe devra être mis au premier rang, de façon à alléger la pression sur les défenseurs. S’il sait qu’il peut compter sur des avants explosifs, en homme de hockey expérimenté qu’il est, Héroux s’attend à ce que ceux-ci soient responsables défensivement, en s’acquittant de leurs missions avec beaucoup de discipline et de concentration.

Jusqu’à maintenant, même si les Patriotes ont déjà accordé passablement de buts – particulièrement lors du premier week-end du calendrier régulier –, ce qui prouve qu’il reste beaucoup de travail à accomplir pour améliorer la cohésion, il reste néanmoins que les Eustachois ont remporté cinq victoires contre seulement une défaite: des gains inscrits par la marque de 5-4 (Boisbriand), 10-9 (Mirabel), 4-3 et 3-2 (des Moulins), 1-3 (Mont-Tremblant), ainsi que 9-5 (des Moulins).

Cependant, toujours selon Daniel Héroux, en ce début de saison régulière, son équipe a dû se mesurer à des formations qui s’annoncent très compétitives. Parmi le lot, Boisbriand compte maintenant sur une structure administrative qui semble plus solide, à la suite de l’arrivée d’un nouveau duo d’hommes de hockey en Sylvain Bigras et Jean Charest. Une fois réunis, ils ont connu beaucoup de succès dans le passé avec le club de Mirabel. En parlant de la formation mirabelloise, selon les commentaires entendus, même si elle est visiblement plus vulnérable en défensive que lors des récentes saisons, elle mise tout de même encore sur une attaque rapide et explosive.

Dans le groupe de tête

Dans l’entourage du club eustachois, en alignant un premier trio de la trempe de Christopher Quinn-Laurin, Frédéric Pilon et Alexandre Grou, sans oublier la présence de Jérémy Bélisle, Patrice Perron et Marc-André Bourgeois notamment, on est convaincu qu’on possède une force de frappe offensive de premier ordre dans le circuit. Chez les défenseurs, à première vue, Marc-Antoine Pilon s’annonce comme celui qui risque d’amasser le plus de points.

On n’est pas trop inquiet non plus devant le filet, alors que les Nicolas Héroux et Christophe Pouliot se partageront le travail. Reste le groupe de défenseurs qui, en raison de sa jeunesse, suscite pour le moment certaines interrogations. «Demander à des hockeyeurs de 17 et 18 ans de tenir leur bout physiquement face à plusieurs rivaux de 20 et 21 ans représente un défi colossal» selon Daniel Héroux. Ainsi, aux dires de celui-ci, la patience sera de mise, mais il est convaincu qu’avec des adjoints de la trempe de Marc Nareau et de Michel Vincent à ses côtés, les recrues progresseront adéquatement.

Bref, si les joueurs continuent de pousser tous dans la même direction, sur la glace et à l’extérieur, les liens demeurent aussi serrés, les membres de l’organisation eustachoise sont sûrs que l’équipe fera partie des formations aspirant aux plus grands honneurs cette saison.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top