- PUBLICITÉ -
Association de soccer de Saint‑Eustache: Du pain sur la planche pour la nouvelle administration

Les dirigeants du soccer eustachois reconnaissent qu’ils doivent en faire plus pour mettre davantage en évidence leurs équipes et leurs joueurs

Association de soccer de Saint‑Eustache: Du pain sur la planche pour la nouvelle administration

Si, sur le terrain, plusieurs clubs de l’Association de soccer de Saint-Eustache ont connu beaucoup de succès, et ce, dans différentes catégories et niveaux, la structure de développement des joueurs qui s’est mise en branle durant la saison 2013 laisse entrevoir aussi des signes prometteurs. C’est cependant au niveau administratif que le bilan de l’ASSE s’est déjà avéré nettement plus reluisant.

En effet, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle qui s’est tenue le 16 novembre dernier, plusieurs membres du comité ont dû justifier plusieurs ratés dans leur rapport respectif.

Parmi les personnes présentes à ce rendez-vous, les entraîneurs et parents ont notamment soulevé le problème de communication et de visibilité de l’ASSE. Conscients qu’il y a place à beaucoup d’améliorations pour la circulation de l’information entre les divers intervenants, les membres du C. A. expliquent que le site Internet actuel pose problème par sa complexité à être opéré.

Par ailleurs, après avoir dévoilé en janvier des festivités pour souligner le 40e anniversaire de l’existence du soccer en sol eustachois, dont une mégaparade, un championnat freestyle, une soirée commémorative des bâtisseurs; au final, fait très décevant, aucune activité n’a eu lieu.

Apparemment, la principale raison qui découle de l’annulation des festivités entourant le 40e anniversaire réside dans de mauvaises prévisions budgétaires. En effet, après avoir fait le ménage dans les finances au mois de juillet, le comité s’est aperçu que si aucune action n’était effectuée, un déficit d’au moins 30 000 $ se profilait à l’horizon. Devant un tel constat, il a été décidé d’abolir le poste de coordonnatrice que Marie‑Ève Fortin occupait, et de réduire les heures de l’autre employé à temps plein, Yann Le Quéau. Pour éviter un trou financier, la Soirée des bénévoles a été annulée.

On ne peut aussi passer sous le silence le départ de Christian Côté à la présidence, lui qui loin de faire l’unanimité parmi les membres du conseil d’administration, a décidé de démissionner au mois de mai.

Des imbroglios sont survenus également au niveau de l’implication de Jean‑Luc Gohier à titre d’arbitre en chef et de ses responsabilités. Bref, pour Philippe Planet qui a pris l’intérim de Christian Côté à la suite de son départ, il ne cache pas que la saison 2013 a été fort mouvementée.

Regarder de l’avant

Philippe Planet a déjà informé ses acolytes qu’il ne lorgnait pas la succession de Christian Côté. Cependant, il demeure en poste au sein du conseil d’administration dans un poste qui reste à préciser. Observant différentes choses durant son court passage à la présidence, il a convaincu les autres membres du C. A. de faire passer de 7 à 9 le nombre d’administrateurs, afin d’élargir le pouvoir.

Il voit par ailleurs de bon œil la proximité actuelle des bureaux de l’ASSE avec ceux du Service du sport et du plein air de la municipalité. Pour lui, dans l’avenir, une meilleure gestion des dépenses salariales contribuera à investir l’argent davantage aux bons endroits, dont notamment au niveau de la formation des entraîneurs et des joueurs. Reste à voir maintenant quel individu acceptera d’être à la tête pour relever les nombreux défis à venir.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top