- PUBLICITÉ -
Armada, Blainville-Boisbriand, victoire, Gatineau, LHJMQ, hockey

Joël Teasdale complète une excellente manœuvre de Drake Batherson sur le deuxième but de l'Armada. (Photo Sylvain Charest)

Une performance plus convaincante pour l’Armada

Une première période productive de l’Armada aura été suffisante pour récolter un septième gain consécutif, dimanche, alors que les Olympiques de Gatineau s’inclinaient 8 à 3 face à Blainville-Boisbriand.

Incidemment, les doublés ont été à l’honneur. Alex Barré-Boulet et Alexandre Alain ont trompé la vigilance de Tristan Bérubé et de Creed Jones à deux reprises au cours de la rencontre. Aleksi Anttalainen, Drake Batherson et Luke Henman ont chacun été complices à deux occasions de buts de l’Armada. Treize joueurs de la Flotte ont récolté au moins un point au cours de la rencontre.

De son côté, Tobie Paquette-Bisson a marqué pour la première fois depuis le 7 mars 2017 contre l’Océanic de Rimouski. Le défenseur de l’Armada chassait ainsi Tristan Bérubé de la rencontre à mi-chemin en première période. Pascal Corbeil s’invitait aussi au festin offensif en enfilant son dixième de la campagne. Joël Teasdale a également fait vibrer les cordages tandis que Maxime Collin a complété la marque en désavantage numérique.

«C’est sûr que c’est bien d’avoir marqué, d’exprimer Paquette-Bisson. Toutefois, ce n’est pas nécessairement mon rôle. C’est un plus, mais ça ne change pas grand-chose.»

«Je suis content pour Paquette-Bisson, mentionnait toutefois Joël Bouchard. Il méritait un but depuis longtemps». L’entraîneur-chef de l’Armada était ouvertement insatisfait de la performance de ses joueurs, depuis quelques rencontres. Vendredi soir, l’ancien défenseur a fait savoir son mécontentement. Ce fut un autre son de cloche dimanche après-midi.

«Je faisais confiance aux gars, de dire l’entraîneur-chef. Ils m’ont montré que j’avais raison de le faire. Je n’étais pas fâché, mais ils avaient de la difficulté à rester dans le match. Cet après-midi, nous avons joué un bon match. Tout le monde y est allé d’un apport positif.»

«L’Armada a été très opportuniste, tranchait l’entraîneur des Huskies, Éric Landry, de son côté. Aussitôt qu’ils avaient une chance, ils la mettaient dedans.»

Les unités spéciales maintiennent Gatineau en vie

Jeffrey Durocher et Maxime Trépanier ont ramené les Olympiques à deux buts d’écart lors des quarante premières minutes de jeu. Le premier en désavantage numérique et le second avec un joueur en plus.

Au début du troisième vingt, Gatineau écoulait un trois contre cinq de l’Armada. Pierre-Olivier Lacombe a profité du rythme acquis par sa formation pour réduire l’écart à un seul but. Néanmoins ce ne fut pas suffisant pour créer l’égalité à quatre buts partout.

Après avoir concédé trois buts sur six lancers, en 12 minutes, Tristan Bérubé était retiré de la rencontre. Cependant, le Pocatois était de retour devant la cage des siens pour entamer la période médiane.

«On a discuté avec le personnel d’entraîneurs quant à la bonne décision à prendre. Nous n’avions pas une mauvaise rencontre et nous voulions nous donner une chance de l’emporter avec notre gardien numéro un. C’est la stratégie qu’on a adoptée. Il faut peut-être réviser ça», analysait Éric Landry.

L’Armada disputera ses deux prochaines rencontres mardi et mercredi prochains dans l’Est du Québec. La Flotte rendra visite aux Saguenéens de Chicoutimi et au Drakkar de Baie-Comeau.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top