- PUBLICITÉ -
Armada, Montembeault, LHJMQ

Samuel Montembeault a retrouvé ses repères après une séquence plus difficile. Vendredi, il a permis aux siens de vaincre les Saguenéens de Chicoutimi 3-1. (Photo Sylvain Charest)

Montembeault remporte un duel de gardiens

Samuel Montembeault a connu sa part d’ennuis depuis le début de 2017, mais à la lumière de ses récentes performances, il semble que le cerbère ait retrouvé sa confiance. Vendredi, il a fait les arrêts-clés permettant à ses coéquipiers de l’emporter 3-1 sur les Saguenéens de Chicoutimi.

Joël Bouchard a eu une rencontre avec son gardien, à la mi-février, et la décision fut de lui donner quelques matchs de repos.  «Je pensais trop. Si je donnais un but tôt dans le match, j’avais peur d’en donner un autre rapidement, a-t-il lancé en entrevue. Et dans ce temps-là, tu figes devant les lancers. J’avais besoin de cette petite pause pour retrouver ma confiance.»

Il a retrouvé son filet le 26 février contre les Voltigeurs de Drummondville. Il les a blanchis 3-0 sur leur patinoire.

La semaine suivante, l’équipe prenait la route pour quatre autres parties à l’étranger, dont trois dans les Maritimes.

Le numéro 33 de l’Armada a signé un deuxième jeu blanc consécutif en blanchissant les Screaming Eagles du Cap Breton.

Depuis, il a pris le filet trois fois et n’a subi qu’un revers, contre la machine offensive des Islanders de Charlottetown. Son offensive ne l’a pas aidé alors qu’elle n’apas été en mesure de marquer en six avantages numériques.

En cinq matchs depuis qu’il a recouvré son filet, il a accordé un total de six buts.

Contre Chicoutimi, il a été fumant en deuxième période pour permettre aux siens de demeurer dans la rencontre.

«En deuxième, je me suis dit que c’était devenu un duel de gardiens, a relaté Joël Bouchard. Montembeault a été bon, mais c’est exactement ce à quoi je m’attends de lui. C’est comme ça qu’on s’attend à ce qu’il garde les buts à chaque match.»

Melancon donne la victoire à l’Armada

La Flotte laurentienne a rapidement pris les devants quand Connor Bramwell a fait scintiller la lumière rouge à la 28e secondes. Il a complété la manœuvre de Joël Teasdale et de Miguel Picard.

Un peu plus de huit minutes plus tard, Nicolas Roy réussissait son 35e but de la saison alors que son équipe était en avantage numérique.

Après avoir été tenu en échec pendant deux supériorités numérique, le jeu de puissance de l’Armada a finalement secoué les cordages en milieu de troisième. Le tir de TJ Melancon n’a donné aucune chance à Julio Billia. Alex Barré-Boulet et Teasdale ont été ses complices.

Il s’agissait du 19e filet de la saison de la part du défenseur, qui se rapproche à deux de la marque d’équipe détenue par Xavier Ouellet.

Pierre-Luc Dubois, qui n’avait pas trouvé le fond du filet depuis sept matchs, a porté la marque à 3-1 en marquant dans un filet désert.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top