- PUBLICITÉ -
Sc 17 10 20 1771

Émile Samson obtenait son premier départ au Centre d’excellence Sports Rousseau et il a subi son premier revers par la marque de 4-2 devant les Mooseheads d’Halifax. (Photo Sylvain Charest)

L’Armada s’incline devant Halifax

Les Mooseheads d’Halifax ont marqué quatre buts sans réplique pour filer avec la victoire au compte de 4-2, vendredi, à Boisbriand devant des joueurs de l’Armada, qui semblait manquer de souffle en troisième période.
«J’ai bien aimé la première portion du match, a lancé l’entraîneur Joël Bouchard. Je ne veux pas chercher d’excuses, mais nous avions une grosse semaine avec un cinq matchs en huit jours. On n’a manqué quelques belles chances en deuxième et le vent a changé de bord.»
Une première pour Samson
Après une période sans but où les deux équipes semblaient s’étudier, les hommes de Joël Bouchard ont ouvert la marque en profitant de la troisième occasion de la rencontre en avantage numérique.
Alex Barré-Boulet n’a pas récolté de passe sur ce jeu, mais c’est lui qui a permis l’exécution de ce tic-tac-toe quand il a changé le jeu de côté de la patinoire en faisant une passe transversale à Luke Henman.
Ce dernier a aperçu Joël Teasdale à l’embouchure du filet, mais au lieu de lancer alors que Blade Mann-Dixon était allongé sur la glace, Teasdale a effectué une passe à Alexandre Alain de l’autre côté qui n’avait qu’à pousser le disque dans une cage abandonnée.
Alain avait raté une belle chance en première période quand il n’avait pas été en mesure de soulever la rondelle par-dessus la jambière de Mann-Dixon.
Moins de cinq minutes plus tard, Barré-Boulet intercepte une sortie de zone avec le gant, remet le disque sur la glace avant de passer à Jan Hladonik, qui a placé le disque dans la lucarne pour doubler l’avance des Laurentiens.
Les visiteurs ont réduit l’écart de moitié avant de retraiter au vestiaire quand Jocktan Chainey a effectué une longue passe au centre à Otto Somppi qui avait réussi à se camper derrière les défenseurs.
Pour la deuxième fois du match, il s’est retrouvé seul devant Émile Samson, qui obtenait un premier départ au Centre d’excellence Sports Rousseau. La première fois, il a tenté le déjouer en laissant la rondelle glisser sur la glace, mais Samson a sorti la jambière, cette fois, il a choisi d’y aller d’un tir dans le coin supérieur droit pour déjouer Samson du côté de bâton.
«J’étais nerveux mais content de jouer pour la première fois devant nos partisans, mais j’étais confiant avec les deux victoires obtenues sur la route. Je me sentais bien, mais ce fut plus difficile en début de troisième», a souligné Samson après la rencontre.
Le vent tourne
Somppi a remis ça en début de troisième tiers après avoir accepté une passe d’Arnaud Durandeau lors d’une descente à deux contre un. Il y avait 41 secondes d’écoulées.
Le premier choix des Mooseheads au dernier repêchage, Xavier Parent, un Blainvillois, a fait plaisir à ses parents et amis en complétant une manœuvre orchestré par Raphaël Lavoie et Joel Bishop.
Ce filet s’est avéré être le but de la victoire puisque l’Armada n’a pas été en mesure de combler l’écart.
À 11 :09, Somppi a complété son tour du chapeau en infériorité numérique lors d’une descente à deux contre zéro. Son coéquipier Filip Zadina a fait preuve de générosité en lui refilant le disque au lieu de lancer, Somppi a fait mouche.
L’Armada sera de retour au Centre d’excellence Sports Rousseau, dimanche 15 h, pour recevoir la visite des Remparts de Québec.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top