- PUBLICITÉ -

Joël Teasdale s'est offert un beau cadeau avant Noël avec un tour du chapeau. (Crédit photo: Sylvain Charest)

La Flotte s’offre un record avant Noël

L’Armada a trouvé son remède du temps des Fêtes pour mettre fin à une séquence de cinq défaites de suite. Après avoir été blanchie par le Phoenix, mercredi, la Flotte a inscrit sept buts en période médiane en route vers une victoire de 7-3.

Alexander Katerinakis a déblayé le chemin pour ses coéquipiers avec son 12e de la campagne. Ce qui mettait fin à une séquence de 248 minutes sans filet à cinq contre cinq chez la Flotte a été le premier de sept buts sans riposte en une période, devenant un record d’équipe.

À la septième minute de jeu au deuxième vingt que le régal a pris son envol. Rémy Anglehart inscrivait son sixième de la saison en contournant avec vitesse la défensive du Phoenix.

« Je vais être bien honnête, c’était juste une accumulation des trois dernières rencontres. On avait beaucoup d’argent en banque donc on a pu en acheter un petit peu plus de buts aujourd’hui », lançait sur un ton humoristique, Bruce Richardson.

En l’espace de 70 secondes, l’Armada rajoutait trois filets au compteur. Joël Teasdale enfilait le premier de trois buts pour son premier tour chapeau dans la LHJMQ. Puis Peyton Hoyt est venu chasser Tommy Monette de la joute.

« Dans ce genre de rencontre, c’est le premier qui est difficile à aller chercher. Après ça nous donne confiance et ensuite, ça déboule », résumait Joël Teasdale qui avouait être un peu craintif d’être échangé.

L’arrivée dans le match de Brendan Creagan n’a rien changé. Dès le premier tir, Joël Teadale a trompé la vigilance du nouveau venu, lui qui a terminé la joute avec quatre points. Anglehart a supporté son coéquipier en réalisant son deuxième filet de la soirée.

Une première période oubliée

La formation sherbrookoise avait cependant ouvert le pointage au premier vingt. Alex-Olivier Voyer et Bobby Dow avaient fortifié une avance de deux buts au premier entracte pour le Phoenix.

« C’est une rencontre décevante. Tranchait l’entraîneur du Phoenix, Stéphane Julien. Nous n’étions pas là du tout. Nous n’avons pas travaillé, l’Armada avait plus faim que nous. (…) On était chanceux de sortir de la première période avec une avance de 2-0 et on a pris ça mou en deuxième période. »

Pour la forme, Voyer a répliqué à mi-chemin dans le dernier tiers en concrétisant son vingtième but de la campagne.

« En première période, on a été bon. Ça commençait à paraître qu’ils étaient intenses et qu’ils étaient prêts, résumait le Blainvillois et auteur de trois passes, Samuel Poulin. Ils nous ont dominés au chapitre des tirs et on n’a pas été capable de changer le rythme de bord et ils en ont profité. »

Le gardien des Nordiques du Cégep Lionel-Groulx, Samuel Boileau a bloqué 21 lancers à son premier départ dans la LHJMQ. L’homme masqué de 18 ans n’a pas mal fait en étant très à l’aise pour sortir de son demi-cercle.

« Au début, j’étais un peu nerveux, mais plus la rencontre avançait, plus je me sentais à l’aise, expliquait l’auteur de quatre victoires au niveau collégial. Au final, peu importe le niveau, une rondelle, c’est une rondelle. »

Le séjour de Boileau sera à évaluer s’il restera pour une plus longue période. Emile Samson rencontrera le chirurgien cette semaine concernant son épaule concernant le type d’opération qu’il devra subir.

« C’est une récupération de six mois. Il est terminé pour la saison. Ça fait deux fois qu’il se fait mal à la même épaule et ça commence à être lourd, détaillait Bruce Richardson. On préfère qu’il soit en forme pour le camp l’an prochain. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

La meilleur des aventures sucrées
- PUBLICITÉ -
Top