- PUBLICITÉ -

Avec ses deux points samedi soir, Peyton Hoyt a maintenant récolté 10 de ses 13 points lors de joutes à domicile. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Avec l’effet Hoyt, Blainville-Boisbriand l’emporte

L’Armada recevait les Wildcats de Moncton qui disputaient un troisième match en autant de soirs, samedi. À son retour au jeu, Peyton Hoyt a donné le ton pour aider ses coéquipiers à l’emporter 4-1 contre la meilleure formation de la LHJMQ.

« Il y a un sentiment de fierté, mentionnait l’entraîneur Bruce Richardson suivant la quatrième victoire consécutive des siens. Les gars sont récompensés pour leurs efforts et leurs petits détails. Emile a fait les arrêts clés. Les joueurs étaient engagés. Nous jouons avec des séries de sept matchs cette saison. On perdait le tout 0-3 et on vient de la gagner 4-3. On a montré beaucoup de caractère. »

Le revenant, Peyton Hoyt a frappé dès la première période. Après avoir empêtré les défenseurs des Wildcats en relance, Anthony Poulin a réussit a soutiré le disque pour refiler au Néo-brunswickois qui a marqué son huitième filet de la campagne. Poulin a également été complice sur le deuxième de la rencontre de Hoyt.

« Ça fait du bien, soufflait simplement le numéro huit de la Flotte. Quand tu ne joues pas, tu as l’impression d’être loin de tes coéquipiers. C’est plaisant de replonger dans le calendrier et de revenir à la normale. »

Pour certains, l’attaquant de 19 ans a été comme une acquisition à rabais.

« On a réussi à acquérir Hoyt contre rien en retour, rigolait Richardson. Même depuis le début de l’année, il est utile à notre équipe. Il amène une dynamique, de l’énergie, joue physique et peut marquer. (…) Il avait faim, tellement que je mentionnais à Jean-François Fortin [entraîneur-adjoint] qu’il ne fallait pas que Hoyt se fasse sortir dans les premières minutes du match parce qu’il était bien excité. »

Pour une dernière fois

Samuel Bolduc a inscrit le but de la victoire, en période médiane, grâce à son deuxième en avantage numérique cette saison. Francis Leclerc a été bombardé par 14 lancers au cours de cet engagement et s’est signalé tout au long de la rencontre. L’ancien portier de l’Armada a volé, avec le bâton Alexander Katerinakis avant de récidiver quelques instants plus tard à l’aide de jambière face à Teasdale.

« Il a été bon pour nous depuis le début de la saison, évoquait l’entraîneur des Wildcats, Darren Rumble, à propos de Leclerc. Il voulait vraiment jouer contre l’Armada pour son dernier match à Boisbriand. Si le match avait été contre une autre formation, notre deuxième gardien aurait été devant le filet. »

L’unique réponse sur les 34 tirs des Wildcats est venue de Simon Le Coultre. Le Suisse a profité de la circulation devant Emile Samson pour inscrire son dixième filet de la campagne grâce à un tir vif des poignets. Les hommes de Darren Rumble croyaient avoir réduit l’écart à 3-2 avec neuf minutes à écouler, mais après révision, Alexander Khovanov a provoqué un hors-jeu sur la séquence.

Moncton a cogné à de multiples occasions à la porte de Samson. Ce dernier a été de glace à presque toutes les demandes répétées de l’équipe néo-brunswickoise.

« On a peut-être été un peu trop fantaisistes sur nos passes, avouait Darren Rumble. Je pense qu’on a eu trois bonnes chances de marquer en première période, leur gardien a fait les arrêts. Il y a eu le but refusé aurait fait 3-2. Il y a de petits moments qui auraient pu donner un résultat différent. »

Aleksi Anttalainen a scellé le pointage dans un filet désert en désavantage numérique. Il s’agissait du dixième but de la Flotte dans une telle situation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier
- PUBLICITÉ -
Top