- PUBLICITÉ -
Andrew Ranger vole la vedette

Photo Pierre Latour - Ray Junior Courtemanche

Andrew Ranger vole la vedette

NASCAR Canadian Tire

Le Circuit ICAR de Mirabel a résonné au son des moteurs toute la fin de semaine des 6 et 7 juillet pour le Jiffy Lube 100 propulsé par Snap‑on. C’est sur le tarmac de l’ancien aéroport que plusieurs courses se sont déroulées, dont la NASCAR Canadian Tire où les Québécois étaient nombreux. Une course où Andrew Ranger s’est imposé pour repartir avec la victoire.

Avant de prendre part à la course NASCAR Canadian Tire du dimanche, les pilotes ont fait leurs qualifications, samedi en fin de journée. Ce sont les meilleurs temps de tour de piste qui ont déterminé les positions sur la grille de départ.

Pendant ces qualifications, Andrew Ranger a fait réagir la foule en fracassant le record de piste dès ses premiers tours avec 1 min 35 s 93/100. Ce qui a assuré la pole position au coureur représentant La Cité de Mirabel.

Ray Junior Courtemanche, de la même équipe, s’est retrouvé, quant à lui, à la 22e position. Certains ajustements ont été nécessaires à son véhicule. Sa suspension visiblement molle avait tendance à faire lever la roue avant gauche dans les courbes pendant les qualifications. «J’avais l’impression que j’allais virer, je lâchais le gaz», explique‑t‑il. Son moteur a également été changé pour la course. «Mon souhait pour aujourd’hui, c’est de finir la course», a‑t‑il ajouté.

Très heureux de la position de départ d’Andrew Ranger, Ray Jr Courtemanche a d’ailleurs souligné le grand talent du pilote. «En plus, c’est la première fois qu’il utilise cette voiture.»

Quant à Élie Arseneau, le coureur maison, ses problèmes mécaniques lors des qualifications ont également fait travailler ses mécaniciens pendant la nuit. Son objectif était de terminer la course dans le top 10.

Le dimanche, en début d’après-midi, les loges se sont vite remplies près des grandes baies vitrées donnant sur la piste afin de voir les 24 pilotes s’élancer dans un peloton particulièrement serré.

La course de 30 tours a vu très peu d’accrochages et seulement quelques abandons, mais dès les débuts, Andrew Ranger s’est démarqué en creusant l’écart suivi de près, au début du moins, par l’Ontarien Scott Steckly.

Derrière eux, un autre groupe s’est détaché se disputant les places du top 5. Un échange entre J. R. Fitzpatrick et le Trifluvien Louis‑Philippe Dumoulin a fait réagir la foule lorsque ce dernier a manœuvré pour la troisième place, ce qu’il a réussi, et plus tard pour la deuxième, sans succès.

Une autre bataille s’est déroulée pour les places de 11 à 13, où Élie Arseneau, qui partait de la dixième position en début de course, a perdu un peu de terrain. Un accrochage vers la toute fin lui a donné la 19e position. Quant à Ray Junior Courtemanche, il s’est classé 17e.

Deux Québécois ont monté les marches du podium, il s’agit d’Andrew Ranger et de L. P. Dumoulin sur la troisième marche. La deuxième place est revenue à Scott Steckly.

Le véritable spectacle de cette course NASCAR Canadian Tire a donc été de voir la facilité du meneur, Andrew Ranger, à ravir la première place et la garder. «C’est spectaculaire de le voir à l’œuvre. Il est d’un naturel avec ces voitures‑là,» a notamment soulevé Marc Cantin, un des commentateurs sur place.

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top