- PUBLICITÉ -
André Roy devient le premier membre honoraire

C’est en présence de Michel Besner

André Roy devient le premier membre honoraire

Fondation Élite de Saint-Eustache

Après 12 ans d’existence bien remplis, les membres du conseil d’administration de la Fondation Élite de Saint-Eustache (FÉSE) se sont montrés favorables à l’idée de nommer un premier membre honoraire en la personne du journaliste sportif André Roy, des hebdos L’ÉVEIL–LA CONCORDE.

C’est à l’occasion de la remise automnale de la Fondation du 30 octobre dernier, où 22 récipiendaires ont mis la main sur des bourses, que les dirigeants en ont profité pour procéder à l’annonce officielle du choix de M. Roy.

C’est avec surprise (il n’était pas au courant) et avec émotion que ce dernier s’est vu remettre une plaque de reconnaissance ainsi qu’un chandail à l’effigie de la Fondation. «Depuis le début de l’existence de la Fondation Élite de Saint-Eustache, André nous a permis un rayonnement de premier plan grâce à sa couverture et ses reportages de qualité dans le journal. En étant nommé membre honoraire, à sa convenance, il pourra assister à nos rencontres et prendre part s’il le désire à nos activités de financement», de préciser le président Pierre Charron.

Surpris, mais très heureux!

Invité à se présenter sur la scène du Centre d’art La petite église pour recevoir ces marques de reconnaissance, c’est sous des applaudissements bien nourris qu’André Roy a été félicité par les membres du conseil d’administration. Il s’est dit très touché par cette marque de reconnaissance et a tenu à préciser que dans l’exercice de ses fonctions, il avait toujours pu compter sur une excellente collaboration des membres de la FÉSE.

À sa 44e année de journalisme sportif à L’ÉVEIL–LA CONCORDE, M. Roy se réjouit toujours de voir que la ville eustachoise compte toujours sur de nombreux athlètes qui excellent dans différentes disciplines et que, grâce à un organisme tel que la Fondation Élite, ces athlètes sont très bien appuyés. «Au journal, bien que l’espace consacré au sport a diminué, la réalité des hebdos locaux n’étant plus la même en raison notamment de la conjoncture économique, nous continuons de nous faire un devoir de suivre les traces, entre autres, de tous les athlètes qui se démarquent d’une façon particulière et dont nous connaissons l’existence.»

En guise de conclusion, André Roy a lancé des fleurs aux autorités municipales eustachoises en relatant une récente conversation avec Jacinthe Taillon. «Une fois qu’elle s’est retirée comme athlète, Jacinthe a quitté Saint-Eustache pour faciliter ses déplacements dans son nouveau travail de journaliste sportif. Nouvelle maman depuis peu, elle est de retour en sol eustachois après avoir fait l’acquisition d’une propriété. Celle‑ci m’a confié qu’avec un tel appui de la FÉSE et d’autres mesures facilitatrices, les athlètes de chez nous peuvent se considérer très choyés de compter sur un tel soutien.»

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top