- PUBLICITÉ -
À la conquête du mont Ventoux à vélo

Photo Jean-Marc Laliberté (collaboration spéciale) – De nombreux partenaires rendent possibles les activités proposées par les courtiers immobiliers Hélène et Serge. On en reconnaît ici quelques-uns.

À la conquête du mont Ventoux à vélo

Fondation des CHSLD Drapeau, Deschambault, Maisonneuve

Après avoir convaincu un premier groupe d’atteindre le camp de base de l’Everest au profit de la Fondation des CHSLD Drapeau et Deschambault, l’automne dernier, voilà que le courtier immobilier Serge Rivet récidive. Cette fois, il est à la recherche d’une dizaine de personnes qui accepteront de l’accompagner en France, du 25 août au 2 septembre, pour monter à vélo le mont Ventoux.

Classé dans le top 20 des cols de France, et situé dans la région de Provence-Alpes-Côte d’Azur, le mont Ventoux fait partie de l’itinéraire du prestigieux Tour de France. Avec son dénivelé de 1 911 mètres, son ascension représente un beau défi pour les passionnés de cyclisme.

«Quelqu’un qui est en bonne forme physique n’aura pas de difficulté à réaliser ce défi. Les conjoints qui souhaitent être du voyage, mais qui ne font pas de vélo sont également les bienvenus. Il y aura tant à faire et à voir autour de l’hôtel» , a indiqué M. Rivet qui estime à 2 500 $ par personne le coût du voyage, ce qui inclut les vols aller-retour, l’hébergement et les repas.

On demande toutefois aux participants de contribuer pour un minimum de 5 000 $ à la cause choisie, soit le programme de musicothérapie de la Fondation des CHSLD Drapeau, Deschambault, Maisonneuve déjà offert aux résidents, mais que l’on souhaite étoffer. Pour récolter cette somme, on suggère aux cyclistes qui accepteront de relever le défi d’organiser des activités-bénéfices.

Un guide pour le groupe

Membre du conseil d’administration de la Fondation des CHSLD Drapeau, Deschambault, Maisonneuve, Richard Gendron, un cycliste aguerri, agira à titre de guide lors du périple.

Alors que l’ascension du Ventoux est prévue le jeudi 30 août, soit quatre jours après l’arrivée du groupe en France, il profitera des jours précédents pour rouler sur des distances de 60 ou 70 afin de s’assurer que tous sont prêts à atteindre le sommet, et ce, autant physiquement que mentalement. Quelques sorties à vélo sont aussi prévues au Québec, avant le départ.

«Il faut être en bonne santé physique et avoir roulé un peu avant le 25 août. Quelqu’un qui aura roulé 1 000 km durant l’été n’aura pas de problème à monter le Ventoux. Il faut savoir que le Ventoux, c’est une bonne côte de 23 km. On la montera par étape, avec des arrêts.»

Le sommet Reynard, situé à environ six km du sommet est l’un de ces endroits incontournables où s’arrêtera le groupe pour se reposer et casser la croûte.

Pour participer à ce voyage qui inclut notamment la visite d’un vignoble, ou pour en apprendre davantage, il suffit de visiter le [fondationddm.com].

Le retour des camions de rue

La 3e édition de l’événement «Les Foodtrucks arrivent en ville» se tiendra par ailleurs le 7 juin, de 16 h à 21 h, dans le stationnement de la bibliothèque de Rosemère. Puisque sept camions de rue participeront à cette fête gourmande qui ne cesse de gagner en popularité, l’emplacement précédent, près de la gare, était devenu trop étroit.

En plus des camions de rue Bleu Homard, Chez Tomio, Baluchon Fromagerie, Crémy, Kitchen Galerie, Orts Pizza et Jerry Ferrer, une maquilleuse pour enfants sera présente.

Encore une fois cette année, tous les profits amassés grâce à la présentation de cet événement seront remis à la Fondation des CHSLD Drapeau, Deschambault, Maisonneuve.

Pour information: 450 970-2200.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top