- PUBLICITÉ -
12 000 visiteurs envahissent le Vieux-Saint-Eustache

(Photo Yves Déry) - Les patineurs peuvent jouir d’un tracé de 3,1 kilomètres sur le sentier de patin Bernard-Besner.

12 000 visiteurs envahissent le Vieux-Saint-Eustache

Troisième édition de la Fête des neiges de Saint-Eustache

Les 31 janvier et 1er février derniers, le Vieux-Saint-Eustache s’est littéralement transformé en immense terrain de jeux alors que se déroulait, sur plusieurs sites à la fois, le plus grand rassemblement hivernal familial de l’année.

Au menu, patinage, glissade, ski de fond, raquette, escalade, jeux gonflables, promenades en carriole, exposition de sculptures sur glace, feu d’artifice, amuseurs publics, visites du moulin Légaré, dégustation de galettes de sarrasin, musique, animation et mur d’escalade. Bref, autant d’activités auxquelles quelque 12 000 visiteurs ont joyeusement pris part. «Malgré le froid intense, le soleil et les gens étaient tout de même au rendez-vous», a commenté Jacques Langlois, coordonnateur du Service des arts et de la culture à la Ville de Saint-Eustache et principal organisateur de l’évènement.

Pour l’occasion, plusieurs sites ont accueilli les activités de la Fête des neiges, notamment le quartier du Vieux-Saint-Eustache et plus particulièrement la cour arrière du manoir Globensky. «Les jardins du manoir étaient en fait le lieu central de la Fête. On avait des jeux gonflables, un mur d’escalade qui a été très populaire, surtout auprès des adolescents, un sentier de patins et des glissades pour les enfants», a relaté M. Langlois. Le moulin Légaré a aussi été mis à contribution alors que des visites commentées, gracieuseté des gens de la Corporation du moulin Légaré, ont permis à nombre de visiteurs de découvrir son histoire et les différentes étapes de la fabrication de la farine, selon des méthodes ancestrales, tout en dégustant les fameuses galettes de sarrasin.

Les promenades en carriole dans la rue Saint-Eustache ont également attiré leur lot de visiteurs, alors que deux carrioles déambulaient sur fond d’histoire et de Rébellion.

Parmi les nouveautés, mentionnons l’installation d’une halte poupon, à l’école Jacques-Labrie, permettant ainsi aux parents de changer la couche de leur bébé au chaud, et aux mamans d’allaiter en toute tranquillité. «Le nombre de personnes qui ont profité de ce service nous confirme que nous avons vraiment répondu à un besoin», a souligné M. Langlois.

Enfin, parmi les amuseurs publics, animateurs et clowns, les gens ont également pu apprécier l’exposition d’une trentaine de sculptures sur glace présentée par l’Association des sculpteurs de Saint-Eustache.

Patin, ski, raquette et glissade

Les amateurs de sports d’hiver n’ont pas été en reste au cours de ce week-end et c’est en grand nombre qu’ils ont envahi le sentier de patin Bernard-Besner, situé à l’arrière de l’église, sur la rivière des Mille Îles. Une première puisque la température des deux dernières années n’avait pas permis son ouverture. Le mont Saint-Eustache a également ravi les enfants, d’autant que le chocolat chaud leur était ensuite servi gratuitement et c’est également en grand nombre que les festivaliers ont pu profiter du sentier de ski de fond et de raquette Richard-Giroux et prendre part à la traditionnelle soirée aux flambeaux.

Bref, une Fête des neiges aux allures de tradition puisque la quatrième édition se dessine déjà à l’horizon. «La quatrième Fête des neiges devrait s’inscrire dans la continuité avec des améliorations qui restent à préciser», a révélé M. Jacques Langlois.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top