- PUBLICITÉ -
Entête - Lettres ouvertes

Produits de vapotage : Je ne voterai pas libéral pour sauver mon commerce

On m’avait prévenu que c’était difficile d’être en affaires. J’étais loin de me douter que je vivrais deux cauchemars en même temps : une pandémie et une jambette des libéraux de Justin Trudeau. Et tout indique que je vais trébucher...

Pendant la pandémie, mon commerce a été très affecté par le confinement. Ma boutique de vapotage n’a pas été exemptée des fermetures forcées, comme les pharmacies et les dépanneurs. Contrairement aux autres commerces au détail, la Loi nous empêche de vendre des produits de vapotage en ligne. L’impact sur mon chiffre d’affaires a été dévastateur alors que je devais continuer de payer les factures qui s’accumulaient !

Au début de l’été, alors que je commençais à me sortir la tête hors de l’eau, les libéraux de Justin Trudeau ont annoncé qu’ils voulaient interdire les saveurs dans le vapotage. Abolir les saveurs, c’est m’annoncer qu’on ampute 85% de mon chiffre d’affaires ! Comprenons-nous bien : les saveurs mettent du pain et du beurre sur ma table et pour les familles de mes employés.

Le plus choquant, c’est que les libéraux se donnent bonne conscience en voulant protéger les jeunes du vapotage, comme si on vendait à des mineurs dans nos commerces ! Soyons clair : la Loi nous interdit de vendre des produits de vapotage à des personnes d’âge mineur. Malheureusement, les jeunes qui vapotent le font après s’être procuré des produits illégalement, sur le web ou avec l’aide d’un adulte. Oui, comme un adulte complice qui sort un 6-pack du dépanneur en le refilant à un jeune à la sortie…

Je partage entièrement la préoccupation des élus et des parents : l’accès aux produits de vapotage doit être restreint. Mais une interdiction mur à mur n’est pas la solution !

Avec l’interdiction des saveurs dans les vapoteuses, les libéraux s’apprêtent à FERMER un secteur complet de l’économie régionale en plus d’inciter des milliers d’ex-fumeurs à renouer avec la cigarette.

Après avoir survécu à plus d’un an de pandémie, ma boutique pourrait mettre la clé dans la porte si les libéraux de Justin Trudeau interdisent les saveurs dans les vapoteuses au Canada. Au total, ce sont 3 employés que je serai forcé de licencier. 3 familles seront touchées alors que les partis plaident en campagne pour la relance de l’économie !

Pourquoi fermer? Parce que c’est une question d’offre et de demande. Parce que les ex-fumeurs ne pourront plus acheter des vapoteuses aromatisées. Je leur parle à chaque jour dans ma boutique. Presque la totalité de ceux qui utilisent des saveurs dans leurs vapoteuses vous le diront : pas question de vapoter une saveur de tabac, aussi bien recommencer à fumer.

Les libéraux oublient que la grande majorité des vapoteurs sont des ex-fumeurs. Ces adultes québécois, de toutes les tranches d’âge, ont tous lutté pour arrêter de fumer, souvent après avoir accumulé les échecs. Le vapotage et les saveurs les aident à s’éloigner du dépanneur pour acheter un paquet de cigarettes et… de l’hôpital !

Comme propriétaire de boutiques de vapotage, je suis d’accord pour limiter et mieux encadrer le vapotage au Canada. Entre bannir totalement les saveurs et l’offre actuelle sur le marché, il doit exister une solution de compromis possible, non?

Comme entrepreneur, je lance aujourd’hui un cri du cœur à tous les candidats, mais plus particulièrement aux libéraux. Les libéraux, vous êtes complètement incohérents. D’un côté, vous faites de la sensibilisation pour essayer de convaincre des fumeurs d’arrêter de fumer. Mais de l’autre côté, vous vous apprêtez à priver les fumeurs d’une des meilleures solutions de rechange efficace au tabagisme.

S’il-vous-plaît, prenez le temps de parler aux vapoteurs ! Ce sont 1 million de voteurs ! Le vapotage est pour plusieurs la meilleure alternative pour arrêter de fumer et les saveurs dans les vapoteuses les éloignent de la cigarette.

Interdire les saveurs des produits de vapotage et réduire l’accès aux produits pour les ex-fumeurs est une grave erreur. J’invite donc tous les ex-fumeurs à faire comme moi et à voter contre les libéraux.

Autrement, c’est la mort de mon commerce que vous annoncez et vous en serez responsable!

Nancy Vincent Propriétaire, Vape H2o

|

Vape H20

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top