- PUBLICITÉ -

Votre enfant veut abandonner son activité?

Votre jeune, qui semblait si heureux d’être inscrit à l’activité de son choix, vous supplie maintenant d’arrêter les cours. Devriez-vous céder à sa demande sur-le-champ ou l’obliger à continuer? Voici quelques pistes de réflexion pour prendre une décision éclairée.

D’abord, essayez de comprendre les raisons qui poussent votre enfant à vouloir abandonner. L’activité est-elle trop exigeante? A-t-il l’impression d’être le plus faible ou le plus malhabile de son groupe? Est-ce qu’il y a un problème avec le professeur, l’entraîneur ou un autre participant? Soyez attentif, démontrez votre intérêt et, s’il y a lieu, rassurez-le.

S’il déclare qu’il ne veut plus y retourner après n’avoir assisté qu’à un cours (ou deux), vous pouvez l’encourager à participer une autre fois. Soyez positif : dites-lui qu’au début, il est normal qu’un cours soit plus difficile, mais qu’ensuite les choses se replacent. Dans le cas où votre enfant abandonne ses cours à répétition, il peut être souhaitable de lui apprendre à respecter ses engagements. Demandez-lui de tenir le coup jusqu’à la fin et soulignez qu’il pourra choisir une autre activité lorsque celle-ci sera terminée.

Enfin, si vous constatez que votre enfant est vraiment malheureux ou très anxieux, sachez qu’il est sans doute préférable de passer à autre chose. Et oui, vous pouvez choisir de ne pas l’inscrire à un autre cours pendant un certain temps!

À méditer…

Les spécialistes s’entendent pour dire qu’il est bénéfique pour un jeune de participer à une activité à l’extérieur de l’école. Piano, gymnastique, théâtre, hockey, danse : peu importe l’activité, celle-ci contribue à son épanouissement personnel ainsi qu’à sa réussite scolaire. Mais attention! Si son emploi du temps ressemble à celui d’un premier ministre, c’est qu’il est temps de revoir la quantité de ses activités!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top