- PUBLICITÉ -
Une ville d’histoires et d’arts

Une Ville D’histoires Et D’arts

Une Ville D’histoires Et D’arts

Une ville d’histoires et d’arts

S’il y a quelqu’un pour qui l’ambiance du Vieux-Saint-Eustache est importante, c’est bien l’Eustachoise Barbara Chillas. En effet, cette travailleuse autonome et présidente de la Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Deux-Montagnes (CCI2M) affirme adorer son quartier et prend à cœur les projets qu’elle y entreprend, tout comme son environnement.

Cette native de Val-d’Or, qui a vécu sa petite enfance à Trois-Pistoles, est venue s’établir avec ses parents à l’âge de 7 ans, à Saint-Eustache. En 1991, elle a effectué un retour à Saint-Eustache, après avoir fait des études universitaires en design d’intérieur, à Montréal.

Quand on lui demande ce qu’elle apprécie tant à Saint-Eustache, elle parle de son amour pour le Vieux-Saint-Eustache. «Mon quartier à moi, c’est le Vieux-Saint-Eustache. J’y ai grandi et plus tard j’y ai acheté et restauré une maison vieille de 160 ans. J’adore l’atmosphère de village qu’on y trouve. Les gens se connaissent. J’apprécie vraiment cette «entraide-là» , explique Barbara Chillas.

Des fresques historiques qui font une différence

Parmi les bons souvenirs qu’elle y a vécus se trouve la concrétisation des six fresques historiques peintes à même les murs d’édifices situés dans le Vieux-Saint-Eustache. «Le projet des fresques a permis de mettre en images une petite partie de l’histoire. Des images peintes par des professionnels et bien préservées – même après dix ans – qui invitent les touristes à découvrir le Vieux-Saint-Eustache par son histoire» , indique-t-elle.

«La Corporation du moulin Légaré intègre d’ailleurs ces fresques à son circuit historique animé pour les visiteurs; et ça, pour moi, ça veut dire que le projet a vraiment ajouté un plus au quartier. Ça me procure une grande fierté» , enchaîne celle qui a été jadis la présidente du Regroupement pour la promotion du Vieux-Saint-Eustache, l’organisme instigateur du projet aujourd’hui dissolu.

Une bibliothèque tout en lumière

Barbara Chillas ne tarit pas d’éloges aussi en ce qui concerne la nouvelle bibliothèque municipale Guy-Bélisle, de Saint-Eustache, inaugurée il y a cinq ans. «La bibliothèque municipale Guy-Bélisle est un lieu exceptionnel à mes yeux, située à l’une des portes d’entrée majeures de la ville, en bordure du pont Arthur-Sauvé. Je l’apprécie parce que le bâtiment est fenêtré complètement sur la rivière des Mille-Îles et qu’il a été érigé avec des formes modernes. J’y viens facilement toutes les semaines, car c’est un endroit paisible et convivial» , explique la designer.

Des projets verts

Si elle coiffe son chapeau de présidente de la CCI2M et qu’on lui demande ce qu’elle changerait à sa ville, Barbara Chillas dit souhaiter un futur plus vert à Saint-Eustache. «J’ai le rêve de voir se développer un Saint-Eustache plus vert pour ses citoyens. D’y voir s’y implanter des projets de type TOD (Transit Oriented Development) où il y aurait des densités urbaines similaires aux modèles vus dans le nord de l’Europe. Saint-Eustache, avec des entreprises en technologie fine, pourrait réellement se démarquer dans les Basses-Laurentides avec ce genre de projet» , de conclure la présidente.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyage  forfait tout inclus avec Air Transat
- PUBLICITÉ -
Top