- PUBLICITÉ -

Photo pixabay.com

Un point de vue sur les droits des personnes proches aidantes

Comme on le sait, les personnes encore parfois désignées sous le nom d’ «aidants naturels» rendent de nombreux services à leur proche, souvent gratuitement, et ce, sans statut juridique. On pense par exemple aux activités suivantes : soins d’hygiène et d’alimentation, prise de médicaments, accompagnement, relation d’aide, démarches pour obtenir des services et du matériel, etc.

Dans le mémoire qu’elle a présenté récemment à la Commission des relations avec les citoyens concernant le projet de Loi 56, qui vise principalement à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes, Me Danielle Chalifoux, spécialiste en droit de la santé, demande donc que les droits civils, économiques et sociaux des personnes proches aidantes soient respectés et qu’une nomenclature de ces droits soit ajoutée au projet de loi.

Voici concrètement certaines de ses suggestions :

. le droit d’exercer un choix libre et éclairé quant à la décision de devenir proche aidant-e;

. le droit de déterminer elles-mêmes l’étendue des tâches qu’elles sont prêtes à accomplir;

. le droit d’être intégrées à l’équipe de soins;

. le droit à une information et à une formation adéquate;

. le droit au respect de leur intégrité physique et psychologique;

. le droit à la reconnaissance de l’apport économique que représente leur travail;

. le droit aux accommodements raisonnables;

. le droit à des compensations financières proportionnelles aux services rendus.

Par ailleurs, en lien avec la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS), Me Chalifoux recommande que la définition d’usager soit élargie pour inclure les personnes proches aidantes et que celles-ci soient reconnues formellement comme usagers du système de santé et de service sociaux. À ce titre, elles pourraient se prévaloir des droits et recours prévus par la LSSSS.

Les demandes et les recommandations de Me Chalifoux, qui est la présidente de l’Institut de planification des soins, seront-elles entendues par la ministre Blais et feront-elles partie de la politique annoncée? L’avenir le dira.

Pour mieux comprendre les enjeux qui sont posés, le comité des usagers du Lac-des-Deux-Montagnes invitera bientôt la population à participer à une conférence virtuelle avec Me Chalifoux. Informez-vous auprès du comité pour les détails.

 

Le comité des usagers du Lac-des-Deux-Montagnes

450 472-0013, poste 46351

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top