- PUBLICITÉ -
Pénurie de main-d’œuvre: et si vous embauchiez des retraités?

Pénurie de main-d’œuvre: et si vous embauchiez des retraités?

Au Québec, le vieillissement de la population et le départ à la retraite des baby-boomers ont entraîné une pénurie de main-d’œuvre dans la plupart des secteurs d’activité. Les employeurs cherchent par tous les moyens à faire face à cette réalité. Et si le problème cachait une partie de la solution? En effet, pourquoi ne pas embaucher des retraités?

Nombre d’entre eux envisagent un retour sur le marché du travail, que ce soit à temps plein ou à temps partiel. Certains ont sous-estimé les coûts de la retraite et souhaitent renflouer les coffres; d’autres veulent plutôt rester actifs et avoir une vie sociale plus stimulante. Quoi qu’il en soit, ils forment un bassin de main-d’œuvre intéressant pour les employeurs.

D’abord, leur expérience est un atout, entre autres pour les entreprises en démarrage. Elle peut également être mise à profit quand vient le temps de former des employés. Par ailleurs, les retraités ont souvent de nombreuses disponibilités, ce qui peut s’avérer utile lorsque vous cherchez quelqu’un pour un remplacement ou pour effectuer quelques heures supplémentaires.

Enfin, si vous souhaitez profiter de l’expertise des travailleurs retraités, faites preuve de flexibilité. Par exemple, si un poste à temps plein est à pourvoir au sein de votre entreprise et que vous ne réussissez pas à dénicher quelqu’un pour l’occuper, envisagez l’embauche de deux personnes retraitées à temps partiel. Cela pourrait faciliter le recrutement de seniors!

Bref, pour contrer la pénurie de main-d’œuvre, ciblez les travailleurs expérimentés!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top