- PUBLICITÉ -
On mange régulièrement du bois: vrai ou faux?

On mange régulièrement du bois: vrai ou faux?

Saviez-vous qu’on compte plus de 10 000 produits et dérivés du bois? Ceux-ci sont omniprésents dans notre quotidien, et ce, jusque dans notre assiette! Eh oui! En effet, en plus de donner les bières d’épinette et de bouleau et l’incontournable sirop d’érable, l’arbre entre dans la composition d’une foule de produits alimentaires. En ce Mois de l’arbre et des forêts, voici quelques-unes des utilisations du bois dans la cuisine :

La cellulose, le principal constituant du bois, est un additif naturel souvent utilisé pour donner sa texture au chocolat chaud, pour prévenir la formation de cristaux de glace dans les contenants de crème glacée et pour empêcher les morceaux de fromage râpé de coller ensemble. La pellicule qui enveloppe certains saucissons afin d’en faciliter la cuisson et le fumage est également faite de cellulose.

Les sucres du bois, une fois fermentés, permettent la production d’un vinaigre — bonjour, ketchups et marinades!

La vanilline est tirée de la lignine, le deuxième plus important constituant du bois. Beaucoup moins chère que la vanille, elle se retrouve entre autres abondamment en confiserie, en pâtisserie et en chocolaterie. Miam!

Les polyphénols contenus dans les fûts de bois dans lesquels vieillissent certains vins rouges passent dans le vin et en modifient la couleur, le goût et la rugosité. Aussi appelés « tanins » , ceux-ci ont des propriétés anti-inflammatoires, antiseptiques, antibactériennes et antifongiques. De plus, ils contribuent à lutter contre les radicaux libres associés aux maladies du cœur et à différents cancers.

Par ailleurs, une pâte de bois sert souvent à produire la vaisselle en plastique pour enfants, qui, du coup, résiste mieux aux chocs et ne conduit pas l’électricité. Intéressant, non?

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top