- PUBLICITÉ -
Michelle Ouellet: oser s’écouter et se faire confiance

Michelle Ouellet: oser s’écouter et se faire confiance

(G.B.) Michelle Ouellet a travaillé plusieurs années comme préposée aux bénéficiaires en milieu hospitalier. Cela lui a fait réaliser à quel point le temps est une ressource précieuse. Pour elle qui œuvre maintenant à titre de podologue, être travailleuse autonome est synonyme de temps de qualité avec sa famille, de temps de qualité avec sa clientèle.

«Le système de santé en général m’a échaudée. J’étais tannée que ma valeur soit déterminée aux yeux d’un employeur. On se donne tellement, sans nécessairement avoir de reconnaissance… J’avais envie de performer pour moi-même. Maintenant, quand mes clients partent, j’ai le cœur léger et l’esprit en paix» , confie-t-elle.

Et elle a le sentiment de faire une réelle différence dans le quotidien des gens, en contribuant de façon concrète à leur mieux-être. En effet, son parcours en milieu hospitalier lui a fait réaliser combien nombreux sont les gens qui souffrent de douleurs aux pieds. En se lançant en affaires et en créant Michelle Podologue, elle se réalise donc professionnellement et personnellement. «Maintenant, je peux vraiment prendre le temps avec mes clients» , se réjouit la résidante de Deux-Montagnes.

Concilier le travail et la famille

Mme Ouellet considère également que le fait de travailler à domicile, à son compte, lui apporte de nombreux avantages en ce qui a trait à l’organisation quotidienne, elle qui a deux enfants. «Être travailleuse autonome, en tant que femme, ça me permet de mieux concilier le travail et la famille. Il faut être organisé, il faut planifier, mais maman n’est jamais bien loin.»

Celle-ci peut d’ailleurs compter sur le support indéfectible de son mari et de ses enfants. Ceux-ci l’ont épaulée dans sa réorientation de carrière et continuent de la soutenir dans ses projets. Habitée par la fibre entrepreneuriale, elle compte d’ailleurs, dans les années à venir, se spécialiser encore et encore, avoir pignon sur rue et peut-être même embaucher une assistante. «Je fais beaucoup confiance en la vie et je crois en moi. Croire en soi, c’est super important» , dit-elle.

Une source d’inspiration

À l’aube de ses 35 ans, Michelle Ouellet se dit inspirée par les femmes entrepreneures qu’elle côtoie et qu’elle a l’occasion de rencontrer. «J’aime travailler en collaboration avec d’autres femmes. On s’entraide l’une et l’autre. Je crois beaucoup au pouvoir des femmes. On peut faire une grosse différence. Nous sommes capables d’élever nos enfants, de travailler, de rouler notre bosse» , affirme-t-elle avec conviction, faisant ainsi écho aux valeurs véhiculées dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, qui sera soulignée le 8 mars.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top