- PUBLICITÉ -
Les superaliments méritent-ils leur popularité?

Les superaliments méritent-ils leur popularité?

Qu’ont en commun le saumon, les graines de chia, le chou frisé, les baies de goji, l’açaï, le quinoa, le sirop d’érable et le yogourt grec? Ils sont tous qualifiés de « superaliments » , un terme employé pour décrire les produits qui contiennent une grande quantité de certains nutriments, comme des vitamines, des minéraux ou des antioxydants. Mais sont-ils vraiment « super » , ces aliments?

D’abord, il faut savoir qu’il n’existe ni définition scientifique ni réglementation à ce sujet, si bien que n’importe quelle compagnie peut promouvoir ses produits en tant que superaliments pour en mousser la vente. Ne croyez pas aveuglément tout ce que vous lisez sur les emballages!

Quant aux aliments que l’on reconnaît généralement comme des superaliments, ils sont peut-être bons pour la santé, mais ils n’ont pas de « super pouvoirs » . Car si le délicieux sirop d’érable est riche en antioxydants, il n’en demeure pas moins un sucre à consommer modérément. Et bien que le chou frisé (kale) regorge de vitamine K, en manger trois fois par jour ne vous assurera pas une santé de fer.

En mettant certains produits à l’honneur, on semble discréditer les aliments « ordinaires » ou moins exotiques. Autrement dit, intégrer la grenade à son alimentation, c’est bien, mais pas si on le fait au détriment des fruits locaux, qui regorgent aussi de bienfaits et qui, en plus d’être souvent moins chers, n’ont pas parcouru des milliers de kilomètres.

Bref, il est inutile de miser sur une poignée d’aliments pour améliorer sa santé. La clé? Une alimentation variée! Profitez donc de la popularité des superaliments pour découvrir de nouveaux produits et varier votre alimentation, non dans l’espoir de voir un miracle s’accomplir!

Il n’existe actuellement pas de définition scientifique d’un « superaliment » .

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top