- PUBLICITÉ -

Catherine Filiatrault, une femme au dévouement remarquable.

Dysphasie Laurentides: Catherine Filiatrault, le dévouement avant tout

Depuis 1997, Catherine Filiatrault se dévoue corps et âme pour soutenir les familles ayant un proche présentent un trouble développemental du langage, communément appelé dysphasie. En prenant la direction de l’organisme Dysphasie Laurentides, situé à Blainville, celle-ci s’est fait la promesse de faciliter la vie des membres atteints du TDL et de sensibiliser la population à leur singularité.

 

La pandémie a été un véritable défi pour la directrice, qui a craint de voir tous les efforts de ses membres tomber à plat. «Les personnes présentant un TDL sont anxieuses, donc c’était difficile pour elles», confie-t-elle.

Qu’à cela ne tienne, l’équipe du centre a vite fait preuve de créativité. Une panoplie d’activités et de services sont désormais offerts en ligne. L’organisme, qui compte 150 familles membres, a même déployé deux plateformes pour mieux les desservir.

Et c’est un immense succès. «Il fallait se mobiliser, supporter nos membres et maintenir leur santé mentale», soutient Mme Filiatrault, qui pense sans cesse à de nouvelles initiatives. «En mars, on ira à la cabane à sucre pour accueillir les familles qui viendront chercher une boite repas», lance-t-elle fièrement.

 

(R.C.)

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours IGA Lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top