- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: théâtre

Quelque chose comme une grande famille: le sens de la vie ordinaire

C’est une famille bien de chez nous (au sens littéral du terme puisque l’action de cette nouvelle production est bien campée dans la région) que nous observons actuellement sur les planches du Petit Théâtre du Nord qui vient de lancer sa 20e saison avec une comédie de François Archambault, intitulé Quelque chose comme une grande famille, à l’affiche du centre communautaire de Blainville, jusqu’au 24 août.

Les Mamies au fil du temps

Elles ont encore mordu dans la chose avec un plaisir palpable, les Mamies branchées du Jardin des Sources proposaient un spectacle intitulé Les capsules du temps qui passe, sorte de récit multi-autobiographique orchestré par Marie-Andrée Petelle, qui en signait à la fois les textes et la mise en scène.

Une soirée pour les donateurs du PTDN

Mine de rien, le Petit Théâtre du Nord (PTDN) passe le cap de la vingtaine, un anniversaire qu’il souligne en renouant avec l’auteur François Archambault, mais aussi avec ses donateurs qui sont conviés à la septième édition de la soirée-bénéfice Théâtre & Terroir.

Petits et grands sont invités à se mettre dans la peau d’étudiants en théâtre

Le collège Lionel-Groulx (CLG) ouvrait ses portes au grand public et aux friands des arts, le 25 mars en après-midi, pour la présentation de son événement «Venez découvrir le monde du théâtre» . Celui-ci était organisé dans le cadre du 50e anniversaire de l’établissement d’enseignement supérieur et de son École de théâtre professionnel, aussi fondée […]

- PUBLICITÉ -

Tomber dans la marmite et s’amuser

Tout en faisant la promotion de son projet d’établir un théâtre communautaire dans notre MRC, le comédien Roc Lafortune dispense des ateliers de jeu, pour le compte de la Ville de Rosemère, et plongeait ses élèves dans le bain de l’exercice public, le 6 décembre, à la bibliothèque municipale.

La chenille qui voulait se faire papillon

Le mythe de Pygmalion a beau remonter à l’époque de la Grèce antique, on l’a repris à toutes les sauces tout au long de l’histoire, tant en peinture qu’en sculpture, au cinéma (My Fair Lady) et bien sûr au théâtre, sous la plume du dramaturge britannique George Bernard Shaw dont la pièce écrite en 1914 fait l’objet d’une adaptation du metteur en scène Martin Lavigne et parcourt le Québec sous les auspices de La Comédie Humaine

Un gymnase, deux reines et un affrontement

Ce sera la toute première production de l’année, à l’Option-Théâtre du Collège Lionel-Groulx, deux institutions qui célèbrent leur 50e anniversaire et qui accueilleront deux grands personnages de l’histoire du monde et de l’Angleterre avec Marie Stuart, de l’auteure italienne Dacia Maraini, qui oppose la reine d’Écosse à sa cousine Élisabeth 1ère.

- PUBLICITÉ -