- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Sonia Fontaine

Endiguement à Pointe-Calumet: des propriétaires riverains s’opposent au plan proposé

Un groupe de propriétaires riverains de Pointe-Calumet entend contester les avis d’expropriation et de servitudes que les élus municipaux ont autorisés afin de pouvoir aménager un mur de palplanches sur une partie de leurs propriétés, plutôt que sur la bande riveraine du lac des Deux Montagnes, comme il le demande depuis plusieurs mois déjà. Ces propriétaires jugent que la mise en œuvre du plan proposé leur causerait «un préjudice permanent et inacceptable».

Saint-Joseph-du-Lac est maintenant bien protégée des crues printanières

Le maire de Saint-Joseph-du-Lac, Benoit Proulx, n’était pas peu fier de présenter le résultat des travaux menés ces derniers mois afin de doter sa municipalité d’ouvrages de protection contre les crues printanières. Une fierté qui s’explique par le fait que la phase 1 de ces travaux a été réalisée en un temps record, ce qui n’aurait pas été possible, n’eut été de la collaboration obtenue des intervenants en cause à partir du moment où le besoin a été reconnu, soit à l’automne dernier.

Élues d’ici: Sonia Fontaine

(G.B.) Ayant œuvré dans le service à la clientèle ainsi que dans le domaine de la santé, le service de proximité est pour la mairesse de Pointe-Calumet, Sonia Fontaine, une valeur essentielle. Son implication en politique municipale s'inscrit dans cette optique. Élue à la mairie en 2017, elle compte solliciter un deuxième mandat en novembre.

Les Calumet-Pointois auront droit à un gel des taxes pour 2021

Au terme d’une année 2020 pour le moins particulière au cours de laquelle chacun a dû faire preuve de résilience, les élus de Pointe-Calumet ont décidé de la terminer sur une note heureuse en adoptant, pour 2021, un budget qui ne prévoit aucune haute de taxes pour les contribuables et un quasi gel des dépenses municipales. Celles n’augmenteront, en effet, que de 0,61 % (+ 44 499 $) pour se chiffrer à 7 280 560 $.

Le jardin d’la Pointe: Un projet collectif et solidaire appelé à évoluer

Si la COVID-19 a considérablement perturbé – et perturbe encore – nos habitudes de faire, elle a aussi contribué à la mise sur pied de projets inspirants ici et là, comme celui du jardin d’la Pointe, un jardin collectif et solidaire supporté par la Petite Maison de Pointe-Calumet qui peut compter sur l’apport de citoyens-bénévoles et de partenaires.

- PUBLICITÉ -

Deux-Montagnes et Pointe-Calumet exclues à leur tour de la ZIS

Comme c’est le cas à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, les citoyens de Deux-Montagnes et de Pointe-Calumet auront la possibilité de reconstruire, à certaines conditions, leurs bâtiments inondés lors des dernières crues printanières puisqu’ils ne seront plus assujettis aux dispositions prévues dans le décret de la zone d’intervention spéciale (ZIS) adopté le 15 juillet dernier.

Une nouvelle cartographie qui suscite des interrogations

Un projet de nouvelle cartographie des zones inondables de la région métropolitaine, incluant les municipalités de la MRC de Deux-Montagnes longeant le lac des Deux Montagnes, a été déposé par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et pourrait, s’il est adopté, avoir des conséquences importantes sur le plan des assurances pour les propriétaires concernés. Pour l’instant, ce projet suscite beaucoup d’interrogations...

Des municipalités déjà prêtes à soumettre leurs demandes

Désireuses de ne pas revivre pareille situation l’an prochain ou dans un proche avenir, les municipalités de Pointe-Calumet, Saint-Joseph-du-Lac et d’Oka touchées par les actuelles inondations sont à préparer une liste de demandes qu’elles comptent bien soumettre le plus rapidement possible au gouvernement du Québec, une fois que la situation se sera rétablie chez eux.

Inondations: Recours collectif envisagé, retour à la maison et situation toujours sous surveillance

Tous les regards demeurent toujours tournés vers Sainte-Marthe-sur-le-Lac où des centaines des 6 000 personnes qui ont dû être évacuées d’urgence ont commencé, hier (mardi), à réintégrer leur résidence pour y constater l'ampleur des dégâts et où, en outre, un groupe de sinistrés songe maintenant à intenter un recours collectif contre la Ville pour «négligence».

Une invitation à oser l’aventure entrepreneuriale

Il y aura huit ans cet automne, Frédérik Proulx, Pascal Laprade et Yan Lamoureux-Marbœuf se lançaient, à même les économies qu’ils avaient accumulées, dans un projet de démarrage d’entreprise qui allait avoir pignon sur rue dans le Vieux-Saint-Eustache. Les années ont passé et les trois amis, connus maintenant comme étant les copropriétaires de la microbrasserie Noire et Blanche, qui a ouvert ses portes au mois d’octobre 2012, invitent maintenant d’autres comme eux à oser l’aventure entrepreneuriale.

- PUBLICITÉ -