- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: ligne Deux-Montagnes

Les maires de la MRC de Deux-Montagnes vont retenir leurs quotes-parts

Sensibles à ce que les usagers de la ligne Deux-Montagnes vivent depuis quelques semaines et surtout déçus de l’inaction et des tergiversations des autorités responsables, les sept maires de la MRC de Deux-Montagnes ont décidé de retenir, pour l’année 2019, les quotes-parts que versent leurs municipalités à l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM).

Les caquistes Girard et Charette veulent des mesures d’atténuation

Aux prises avec les mêmes problèmes de congestion routière, les candidats de la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Groulx et Deux-Montagnes, Éric Girard et Benoit Charette, ont fait front commun pour dévoiler les solutions qu’ils préconisent pour améliorer les déplacements sur la couronne nord. Et cela doit commencer immédiatement, ont-ils dit, par la mise en place de mesures d’atténuation avant l’interruption de la ligne Deux-Montagnes, en raison des travaux d’implantation du futur Réseau express métropolitain (REM).

REM: Le maire Bouchard salue «l’enthousiasme» du premier ministre Couillard

Après avoir vu les associations libérales de Mirabel et de Saint-Jérôme reconnaître la nécessité de parachever l’autoroute 13 jusqu’à l’autoroute 50 et appuyer l’idée de prolonger le tracé du Réseau express métropolitain (REM) jusqu’à Mirabel, le maire Jean Bouchard a tenu à saluer «l’enthousiasme» qu’a manifesté le premier ministre Philippe Couillard en ce qui a trait à ce prolongement souhaité du REM en territoire mirabellois.

REM: Le péquiste Goyer parle d’un «grand dérangement» qui aurait pu être évité

Disant partager «entièrement» les inquiétudes des usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes, le candidat du Parti québécois (PQ) dans Deux-Montagnes en vue des élections provinciales du 1er octobre prochain, Daniel Goyer, estime que le projet du Réseau express métropolitain (REM) ne constitue pas une «véritable solution» pour accroître la mobilité des citoyens et va surtout créer un «grand dérangement» qui aurait pu être évité.

- PUBLICITÉ -

REM: le PQ exige une réduction des tarifs pour les usagers de la ligne Deux-Montagnes

Jugeant que c’est à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CPDQ) d’assumer ses responsabilités et de compenser les usagers pénalisés par les travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM), le Parti québécois (PQ) a demandé que le tarif pour les usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes soit réduit.

D’autres perturbations d’importance à prévoir pour les usagers

Après l’interruption à venir d’ici peu du service les fins de semaine, les usagers des trains de banlieue de la ligne Deux-Montagnes devront composer avec d’autres perturbations d’importance au cours des prochains mois et des prochaines années avec la mise en chantier du Réseau express métropolitain (REM).

«Inadéquates et inefficaces», déplore le député Charette

Le député provincial de Deux-Montagnes et porte-parole de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière de transports, Benoit Charette, a qualifié comme étant «inadéquates et inefficaces» les mesures d’atténuation mises de l’avant pour pallier l’interruption de service des trains de banlieue à venir les fins de semaines, sur la ligne Deux-Montagnes.

Trains de banlieue: le RTM dévoile la nature des compensations offertes aux usagers

Après avoir eu à composer avec de nombreux retards en début d’année, et les désagréments y étant associés, les usagers des trains de banlieue, dont ceux des lignes Deux-Montagnes et Saint-Jérôme, auront droit, comme déjà annoncé, à une compensation dont les détails ont finalement été dévoilés le jeudi 5 avril dernier, par le Réseau de transport métropolitain (RTM).

REM: de premières perturbations sur la ligne Deux-Montagnes fin avril

Avant de pouvoir bénéficier du service amélioré promis avec l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM), les usagers du train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes devront composer avec des désagréments, alors que de premières perturbations de l’actuel service sont annoncées, et cela fin avril.

- PUBLICITÉ -