- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: expropriation

Travaux d’endiguement à Pointe-Calumet: Un couple d’octogénaires expropriés demande un moratoire

Jamais Claude Lamontagne et sa femme Gaëtane Trahan Lamontagne, un couple d’octogénaires, n’auraient imaginé que le projet d’endiguement dévoilé en septembre 2019 par la Municipalité de Pointe-Calumet se traduirait, deux ans plus tard, par l’expropriation de leurs deux terrains et maison situés au 100, 30e Avenue. Pourtant, ils devront bel et bien quitter les lieux […]

Endiguement à Pointe-Calumet: des propriétaires riverains s’opposent au plan proposé

Un groupe de propriétaires riverains de Pointe-Calumet entend contester les avis d’expropriation et de servitudes que les élus municipaux ont autorisés afin de pouvoir aménager un mur de palplanches sur une partie de leurs propriétés, plutôt que sur la bande riveraine du lac des Deux Montagnes, comme il le demande depuis plusieurs mois déjà. Ces propriétaires jugent que la mise en œuvre du plan proposé leur causerait «un préjudice permanent et inacceptable».

Mirabel: une annonce qui a suscité plusieurs réactions dans la région

L’annonce, au début de la semaine dernière, de la reprise du processus de vente des dernières 748 acres expropriées en 1969 a suscité bon nombre de réactions à commencer, le jour même, par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, chargé de ce dossier, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, et Aéroports de Montréal (ADM), qui gère les 6 000 acres du parc aéronautique et industriel de Mirabel qui resteront sous juridiction fédérale.

Expropriation à Mirabel: Québec demande des excuses, mais Ottawa refuse

Une semaine après la commémoration des 50 ans de l’expropriation à Mirabel, les députés de l’Assemblée nationale ont adopté à l’unanimité une motion demandant, au nom des quelque 10 000 personnes ayant été expropriées de leurs terres, il y a 50 ans, à Mirabel, «des excuses officielles et formelles du gouvernement du Canada et un engagement ferme qu'une erreur historique d'une telle ampleur ne sera plus jamais commise».

Expropriation à Mirabel: on demande de «fermer le dossier» et… des excuses

Quelques centaines de personnes ont commémoré, le mercredi 27 mars dernier, les 50 ans de l’expropriation de 97 000 acres de terres, en vue de la construction d’un nouvel aéroport international à Mirabel. Réunis dans la salle paroissiale du secteur de Sainte-Scholastique, des expropriés, leurs enfants et leurs petits-enfants ont, dans le calme, montrer à tous qu’ils étaient toujours, un demi-siècle plus tard, «debouts et vivants» malgré les bouleversements que cette expropriation a entraînés dans leur vie.

- PUBLICITÉ -

Expropriation à Mirabel: on veut tourner la page, mais on veut aussi des excuses

C'était jour de commémoration, ce mercredi 27 mars 2019, dans le secteur de Sainte-Scholastique, à Mirabel, où plus d'une centaine de personnes ont souligné les 50 ans de l'expropriation de 97 000 acres de terres en vue de la construction d'un nouvel aéroport international. Et 50 ans plus tard, on a voulu se rappeler et rappeler le combat mené, tourner la page à ce triste chapitre qui a brisé plusieurs vies, mais on a aussi exigé du gouvernement du Canada des excuses.

Expropriation à Mirabel: 50 ans plus tard, on va se rappeler…

Une centaine de personnes au moins sont attendues pour commémorer ce mercredi 27 mars, à partir de 13 h, dans le secteur de Sainte-Scholastique, les 50 ans de l’expropriation de 97 000 acres de terres dans 14 paroisses et municipalités de la région, en fait de Lachute jusqu’à Sainte-Anne-des-Plaines, en vue de la construction de l’aéroport de Mirabel. Une expropriation démesurée qui, encore aujourd’hui, a laissé des traces…

- PUBLICITÉ -