- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: exposition

Saint-Eustache: Exposition Pleins feux sur le métier de pompier

En marge du 150e anniversaire du Service de la sécurité incendie de Saint-Eustache, la Ville de Saint-Eustache et la Corporation du moulin Légaré présentent une exposition mettant en lumière l’évolution du métier de pompier depuis le dernier siècle et demi. Pleins feux sur le métier de pompier offre aux visiteurs l’occasion unique de voir des dizaines d’artefacts provenant de plusieurs municipalités du Québec, allant des outils rudimentaires aux uniformes officiels, en passant par les moyens de communication de l’époque.

L’impressionnante collection de Carole Aubin

La dernière (et la seule) fois que nous avons utilisé le mot «copocléphile», dans ce journal, c’était pour vous parler de Carole Aubin et de son imposante et improbable collection de porte-clés, des pièces glanées partout à travers le monde et qu’elle regroupe de temps à autre, le temps d’une exposition, histoire de partager sa passion avec le grand public.

- PUBLICITÉ -

La Bibliothèque de Deux-Montagnes présente Nature de femmes

Jusqu’au 30 mai, la Bibliothèque de Deux-Montagnes reçoit l’exposition de l’artiste photographe deux-montagnaise, Caroline Durocher. Sa démarche humaine s’inscrit dans une réflexion sur les blessures intérieures. «L’humain me fascine. J’aime le transporter dans la nature. On voit alors sa fragilité, sa petitesse, son étrangeté et sa beauté», indique l’artiste. À travers ses images, Mme Durocher aime raconter une histoire et transporter celui qui regarde l’oeuvre dans un autre univers, celui de l’intériorité.

Le refuge de l’humain, c’est l’humain

Un voyage au Yukon, l’attentat du 11 septembre 2001, le vent qui fait danser une chevelure, une jolie phrase attrapée au vol, tout ce qui meuble la vie et façonne les êtres, du frémissement le plus intime aux grands bouleversements de l’histoire humaine, un tout comme un rien peut se déposer sur la toile et participer à l’univers pictural de Nelly Roy.

L’énergie en mouvement

Pascale Labelle se déplace continuellement entre les chaises, discourant passionnément sur son travail d’artiste peintre, fonçant vers un tableau, puis un autre, pour souligner un détail. La parole est abondante, autant que la matière qui s’est figée sur la surface peinte. Puis elle s’excuse presque d’en dire autant. Sur sa peinture comme sur elle-même.L

- PUBLICITÉ -