- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Deux-Montagnes (MRC)

COVID-19: Bilan à la hausse dans la région

Saint-Jérôme a dépassé le millier de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie, mais c’est à Sainte-Thérèse que l’on retrouvait le plus de cas actifs dans les Laurentides, à la lumière du relevé hebdomadaire publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, le 19 novembre dernier.

Autoroute 15 et investissements: Un accueil très favorable des élus

Les élus de la région accueillent très favorablement l’annonce du ministre des Transports du Québec (MTQ), François Bonnardel, à l’effet que des investissements de plus de 1,5 G$ seront consacrés afin de décongestionner l’autoroute 15, tant à Laval que dans les Basses-Laurentides.

Resto Farsa: Une famille dédiée à la cuisine italienne depuis plus de 25 ans

Il y a plus de 25 ans maintenant, la famille Farsa ouvrait un premier restaurant à Saint-Eustache pour ensuite s’installer définitivement, en janvier 2001, au 2952, chemin d’Oka, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, où ses nombreux plats italiens (et ses pizzas cuites au four à bois) font depuis le bonheur de tous.

COVID-19: Une baisse progressive du dépistage qui inquiète

On assiste dans les Laurentides à une baisse progressive du dépistage de la COVID-19. On est passé de 1 000 tests par jour, il y a quelques semaines, à une moyenne quotidienne de 700 actuellement.

Projet de loi 66: les élus de la région se réjouissent

Après une première tentative infructueuse avec son défunt projet de loi 61, le gouvernement du Québec est revenu, on le sait, à la charge afin d’accélérer certains projets d'infrastructure avec le dépôt du projet de loi 66. En tout, ce sont maintenant 181 projets qui pourraient bénéficier de mesures d'accélération si le projet de loi est adopté, dont huit sur le territoire des Basses-Laurentides. Une nouvelle étape qui satisfait les élus de la région.

- PUBLICITÉ -

On soulignera l’Halloween différemment cette année

Les enfants pourront finalement passer l’Halloween, une décision que le premier ministre du Québec, François Legault, a confirmée jeudi dernier, sur recommandation de la Santé publique. Une décision il va sans dire attendue avec impatience, non seulement par les tout-petits et leurs parents, mais aussi par les municipalités et villes de la MRC de Deux-Montagnes.

COVID-19: La hausse des cas se poursuit dans la région

C’est à Saint-Jérôme qu’on dénombrait, le 15 octobre dernier (au relevé hebdomadaire publié par le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides), le plus de cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

COVID-19: La situation demeure difficile chez nous

La situation actuelle est claire, selon le portrait qu’en faisait lundi, en conférence téléphonique, le Dr Éric Goyer, directeur de la santé publique des Laurentides: on assiste à une «hausse importante» de cas et on se retrouve actuellement avec «plusieurs milieux en éclosion» dans les Laurentides.

La région se retrouve en «zone rouge» pour au moins 28 jours

Ce que tous redoutaient avec appréhension est finalement arrivé: une bonne partie du Québec basculera, dans la nuit de mercredi à jeudi, sur le coup de minuit, en zone rouge, incluant les trois MRC des Basses-Laurentides (Mirabel, Deux-Montagnes et Thérèse-De Blainville), faisant partie intégrante de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), de même que celle de la Rivière-du-Nord.

Les Basses-Laurentides passent en zone jaune

Jusqu’alors en zone verte, le sud de la région des Laurentides, qui regroupe les MRC de la Rivière-du-Nord, de Mirabel, de Deux-Montagnes et de Thérèse-De Blainville, vient de passer au jaune en raison de l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 enregistré au cours des derniers jours.

- PUBLICITÉ -