- PUBLICITÉ -

Résultats de recherche pour: Denis Martin

Intimidation sur les réseaux sociaux: Les élus saluent la campagne de l’UMQ

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) lançait, le 18 janvier, une campagne nationale ayant pour thème «La démocratie dans le respect, par respect pour la démocratie» afin de sensibiliser le peuple québécois à faire preuve de respect envers ses élus lorsqu’il les interpelle par le biais des réseaux sociaux. Les maires des Basses-Laurentides ont salué cette initiative.

Couvre-feu: un autre «coup dur» pour les gens d’affaires d’ici

L’imposition d’un couvre-feu à travers le Québec, entré en vigueur samedi dernier, sur le coup de minuit, et le prolongement de la fermeture plusieurs commerces jusqu’au 8 février, n’est pas sans laisser indifférents les élus municipaux et les regroupements d’affaires de la région immédiate qui, tous, reconnaissent que cela constitue un autre «coup dur» pour les entrepreneurs et les commerçants d’ici.

REM: un prolongement qu’on digère fort mal du côté de Deux-Montagnes

Déjà échaudés par des retards d’au moins neuf mois qu’aura le chantier de l’antenne Deux-Montagnes et par la fin définitive du service de train de banlieue, le maire Denis Martin, tout comme le Comité des usagers du train de Deux-Montagnes, ont fort mal digéré la nouvelle à l’effet que le nouveau Réseau express métropolitain (REM) soit prolongé vers les arrondissements Montréal-Nord et Pointe-aux-Trembles, sur l’île de Montréal. Et que les travaux prévus débuteront avant même que ceux du côté de Deux-Montagnes soient complétés.

Deux-Montagnes: Un gel de l’ensemble des taxes pour 2021

Après avoir vu leur compte connaître des hausses de taxes se situant sous le seuil de l’inflation au cours des cinq dernières années, les contribuables de Deux-Montagnes auront droit à un gel de l’ensemble des différentes taxes municipales à payer en 2021, question de leur donner «un peu de répit» durant cette éprouvante crise sanitaire toujours en cours.

Les préfets des Basses-Laurentides proposent d’ouvrir les restos

Pourquoi ne pas permettre aux restaurateurs des MRC de Deux-Montagnes, Thérèse-De Blainville, Rivière-du-Nord et Mirabel d’ouvrir leurs restaurants pour éviter une migration vers Saint-Sauveur et Sainte-Adèle? Voilà la question que se posent les préfets de ces MRC.

- PUBLICITÉ -

REM: Un «manque de respect» à l’égard des usagers, selon le maire Denis Martin

Même s’il avait été prévenu à l’avance de la teneur de la conférence de presse du 11 novembre dernier, au cours de laquelle CPDQ Infra a confirmé des retards à l’échéancier du Réseau express métropolitain (REM), d’au moins neuf mois du côté de Deux-Montagnes, le maire Denis Martin n’en est pas moins mécontent de la tournure des évènements et estime que les usagers de son secteur n’ont pas à être«pénalisés» de la sorte.

Autoroute 15 et investissements: Un accueil très favorable des élus

Les élus de la région accueillent très favorablement l’annonce du ministre des Transports du Québec (MTQ), François Bonnardel, à l’effet que des investissements de plus de 1,5 G$ seront consacrés afin de décongestionner l’autoroute 15, tant à Laval que dans les Basses-Laurentides.

Les élues et élus municipaux des Laurentides en mode «relance économique sécuritaire»

L’Union des municipalités du Québec (UMQ) a poursuivi ses Rendez-vous régionaux du monde municipal virtuels, cette fois dans les Laurentides. À cette occasion, les élues et élus municipaux de la région ont fait le point sur la deuxième vague de la COVID-19 qui prend de l’ampleur au Québec et des différentes actions à prendre afin de participer à une relance sécuritaire et durable de l’économie.

A-15: les maires de Laval et des Basses-Laurentides applaudissent les investissements

Le Regroupement des maires de Laval-Basses-Laurentides, représentant 19 municipalités et plus d’un million de citoyens, applaudit chaleureusement les investissements majeurs pour décongestionner l’autoroute 15.

Projet de loi 66: les élus de la région se réjouissent

Après une première tentative infructueuse avec son défunt projet de loi 61, le gouvernement du Québec est revenu, on le sait, à la charge afin d’accélérer certains projets d'infrastructure avec le dépôt du projet de loi 66. En tout, ce sont maintenant 181 projets qui pourraient bénéficier de mesures d'accélération si le projet de loi est adopté, dont huit sur le territoire des Basses-Laurentides. Une nouvelle étape qui satisfait les élus de la région.

- PUBLICITÉ -