- PUBLICITÉ -

Stéphane Patrie, propriétaire du VitroPlus/Ziebart de Saint-Eustache.

VitroPlus/Ziebart de Saint-Eustache: savoir se réinventer

Le propriétaire du VitroPlus/Ziebart de Saint-Eustache, Stéphane Patrie, se souvient très bien du 23 mars 2020. Ce jour-là, il a rencontré ses employés. C'était au début de la pandémie. «On part d'un calepin plein et, du jour au lendemain, tout s'arrête.» Un coup dur. Le garage a été fermé pendant un mois. Un an plus tard, il garde un vif souvenir de cette période.

«C’est la première fois de ma vie que je devais mettre mes employés sur le chômage ou la PCU», souligne M. Patrie, qui oeuvre depuis 35 ans dans le domaine de l’automobile.

Alors seul, il a dû rapidement s’ajuster afin de continuer à desservir sa clientèle, mais de façon différente.

«J’ai pris mon camion de route et j’ai commencé à aller directement chez les clients», se rappelle M. Patrie, qui a également établi à ce moment-là un service d’urgence 24 h sur 24, sept jours sur sept.

Son entreprise étant considérée comme un service essentiel, l’homme d’affaires a pu, d’avril à juin, réintégrer progressivement ses employés au travail. Un soulagement pour tous et aussi la prémisse d’un été bien occupé.

Des besoins qui évoluent

En effet, l’an dernier, le VitroPlus/Ziebart de Saint-Eustache a reçu plusieurs clients désireux de faire installer sur leur véhicule une attache-remorque pour les vélos, pour la roulotte, etc. Un engouement qui reprend ces jours-ci avec les belles journées que l’on connaît.

«On voit que le budget voyage va vraiment pour autre chose», mentionne Stéphane Patrie, qui remarque un intérêt accru pour les accessoires et l’esthétique automobile, deux volets offerts au sein de son entreprise, en plus des services de réparation et remplacement de pare-brise, de vitres teintées, d’antirouille, d’électronique, etc.

Encourager l’achat local

En tant qu’ex-président et gouverneur de la Chambre de commerce et d’industrie MRC de Deux-Montagnes (CCI2M), M. Patrie se réjouit de voir plusieurs voix s’élever pour encourager l’achat local. Il s’agit d’un message qu’il porte depuis plusieurs années et qui, dans le contexte actuel, revêt encore plus d’importance. Celui-ci tient d’ailleurs à remercier sa clientèle pour leur fidélité tout au long des derniers mois.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top