- PUBLICITÉ -
Vergers Lafrance: Vingt ans de persévérance et de passion

Julie Hubert et Éric Lafrance lèvent un verre (de Tonnelet) pour souligner les 20 ans des Vergers Lafrance. 

Vergers Lafrance: Vingt ans de persévérance et de passion

Persévérance, courage, maturité, vision, patience et passion, voilà des mots qui viennent spontanément à l’esprit de Julie Hubert et Éric Lafrance lorsque ceux-ci se voient demander de résumer les 20 ans d’existence des Vergers Lafrance. Car l’année 2014 marque, en effet, le 20e anniversaire de l’entreprise agrotouristique qu’ils ont reprise en main en 1994.

«Transmettre notre passion, s’entourer de personnes qui ont à cœur le service à la clientèle et qui adhèrent à nos valeurs a toujours été un objectif primordial pour nous», souligne, en entrevue, Julie Hubert, copropriétaire et conjointe d’Éric Lafrance qui, lui, représente la troisième génération de pomiculteurs à assurer la tradition familiale.

Assise dans son bureau, à Saint-Joseph-du-Lac, Julie Hubert jette un regard nostalgique vers l’avant du bâtiment où, 20 ans plus tôt, les deux employés de l’époque pressaient des pommes devant les visiteurs et vendaient les variétés de pommes alors disponibles, ainsi que les beignes aux pommes faits par la maman de Julie Hubert. Le fameux bâtiment au toit rouge ne comptait alors qu’une petite cuisine, une minuscule boutique et une salle de pressage pour le jus de pomme.

Encore aujourd’hui, la maman en question, Odette de son prénom, âgée de 74 ans, aide d’ailleurs toujours à la confection des fameux beignes qui ont fait la réputation des Vergers Lafrance, alors que la maman d’Éric Lafrance, prénommée Denise, âgée de 70 ans, prend toujours place sur la «galerie» pour vendre les pommes lorsque la saison des récoltes se pointe.

«C’est sûr que cela a passé extrêmement vite. Nous étions alors jeunes et nous voulions faire les choses différemment. Notre objectif, c’était de transformer et offrir à l’autocueillette la totalité des pommes que nous cultivions. Je crois que le défi est relevé. Nous sommes aussi très fiers d’avoir, au fil des années, développé une clientèle fidèle et intéressée à nos produits, d’avoir élaboré des produits de qualité. Cette notoriété et cette réputation que nous avons acquises, c’est une belle récompense», de poursuivre celle qui a été élue cette année au poste de présidente de la Chambre de commerce et d’industrie MRC de Deux-Montagnes (CCI2M).

Vingt ans plus tard, les Vergers Lafrance peuvent certainement s’enorgueillir de compter sur plus de 20 variétés de cidres et spiritueux ayant reçu 73 distinctions de renommée internationale en 15 ans et 12 000 pommiers produisant 17 variétés de pommes. Et c’est sans oublier les 250 000 bouteilles produites par année, les 130 employés embauchés en saison, un large éventail de produits faits maison et, bien sûr, ces milliers de beignes qui font chaque année le délice des bouches gourmandes et sucrées.

Plusieurs des cidres alcoolisés sont aussi disponibles à travers le Québec dans les succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et dans les marchés d’alimentation. Dans ce dernier cas, il est ici notamment question du cidre Cuvée 525 (7 % d’alcool) qui vient tout juste de faire son entrée dans les épiceries. Une percée non négligeable aux yeux du couple.

Vingt ans plus tard, c’est fort de toute l’expérience accumulée que le couple a l’intention de poursuivre l’aventure entreprise. Déjà, deux nouveaux produits seront disponibles sous peu: le Tonnelet, une fusion de cidre de glace et d’eau-de-vie de cidre, genre «apple brandy», qui a un taux d’alcool de 18 %.

Aussi, Éric Lafrance est bien fier de la toute première cuvée de son eau-de-vie Pure Légende, élaborée à partir de huit variétés de pommes. Celle-ci, qui possède un taux d’alcool de 42 %, est le résultat de la fermentation du cidre d’abord produit à partir des variétés de pommes retenues, puis de sa distillation dans un alambic qu’Éric Lafrance s’est procuré en France. «Pas moins de 800 litres de cidre sont nécessaires pour produire 60 litres d’eau-de-vie qui seront, par après, assemblés avec de l’eau de source provenant de nos terres», explique celui qui peut certes être qualifié d’alchimiste de la pomme. Celui-ci est d’autant plus fier qu’il concrétise, avec l’acquisition de cet alambic, un rêve et devient, du coup, l’un des premiers producteurs pomicoles à posséder un appareil spécialisé haut de gamme du genre au Canada. Comme il s’agit d’un spiritueux, l’eau-de-vie Pure Légende ne sera que disponible dans les succursales de la SAQ. Pour le moment, 600 bouteilles ont été produites et il sera possible de s’en procurer à temps pour la période des Fêtes.

Aussi, les Vergers Lafrance offrent à leur boutique et au Petit Marché Lafrance, depuis la fin du mois de septembre, leur toute première récolte de pommes et de jus biologiques accréditée par Ecocert Canada.

Vingt ans plus tard, ce ne sont donc pas les projets qui manquent pour Julie Hubert et Éric Lafrance. Entre autres, il est question de la construction d’une salle de réception qui pourra accueillir autour de 150 personnes. «Nous avons d’autres projets qui seront complémentaires à ce qui existe actuellement», de confirmer les deux copropriétaires dans la jeune quarantaine qui peut-être, l’avenir le dira, pourront éventuellement compter sur une relève familiale avec leurs deux enfants, Charles, 17 ans, et Olivier, 12 ans.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top