- PUBLICITÉ -
Une passion inébranlable pour son métier et sa communauté

Photo Benoît Bilodeau – Ils ont tous présidé la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine: Michel Limoges, Guy Barbe, Michel Bourgeois et Paul Larocque sr.

Photo Benoît Bilodeau – Michel Bourgeois, président-directeur général d’Imprimerie MDF.
Photo Benoît Bilodeau – L’actuel président de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine, Guy Barbe, dont c’est le dernier de deux mandats, et Michel Bourgois, qui a présidé le regroupement durant un total 14 ans sur 25 ans.

Une passion inébranlable pour son métier et sa communauté

Michel Bourgeois, pdg d’Imprimerie MDF

Oeuvrant dans le monde des affaires depuis maintenant 50 ans, Michel Bourgeois a toujours été un homme de passion. Pour son métier, mais aussi lorsqu’il a choisi de s’engager dans sa communauté. Alors que celui-ci a décidé de s’accorder une semi-retraite, il entend toujours demeurer actif, et passionné il va sans dire, même si celui-ci ralentira le rythme.

Natif de Bois-des-Filion, où il réside encore aujourd’hui, Michel Bourgeois, un typographe de métier, a fondé son entreprise en 1968 à l’âge de 22 ans, l’Imprimerie MDF, basée à Montréal. L’entreprise en question est toujours en opération et il en est toujours le président-directeur général. Mais, question de s’offrir justement cette semi-retraite, celui-ci a conclu récemment une entente d’affaires qui lui permet maintenant de travailler à partir de sa résidence.

Pour lui, la passion est la clé du succès, dans la vie comme dans les affaires. «Selon moi, la passion doit s’exercer, peu importe le métier que nous pratiquons, le domaine dans lequel nous œuvrons. La passion, c’est notre moteur, c’est ce qui nous permet d’aller plus loin. C’est elle qui nous donne envie de nous renouveler et de relever de nouveaux défis. C’est elle qui nous permet de mettre en valeur nos forces et de développer notre plein potentiel. Les gens qui réussissent ont en commun cette passion» , n’hésite pas à dire l’homme âgé de 72 ans.

Un homme engagé dans sa communauté

Cette passion, la communauté filionoise en est bien consciente, puisque M. Bourgeois a fondé, en 1973, le Club Optimiste de Bois-des-Filion et été associé au mouvement Optimiste pendant plusieurs années, notamment à titre de vice-président de l’Optimist International, en 1984 et président du congrès de l’Optimist International tenu à Montréal en 1987.

«J’ai toujours été impliqué; c’était en moi. Déjà, à l’âge de12 ans, je faisais du bénévolat dans ma communauté. Mais, œuvrer au sein du mouvement Optimiste m’a énormément appris, notamment à être persévérant» , mentionne M. Bourgeois.

Mais, l’homme est aussi connu par la communauté d’affaires pour sa grande implication au sein de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine qu’il a présidée durant différents mandats, pour un total de 14 ans en 25 ans. Il a même accepté, il y a trois ans, question de préparer une relève, d’en être le coprésident avec Michel Limoges, le temps d’un mandat.

Une médaille honorifique

«Quand je m’implique, ce n’est pas à moitié. Il faut être à l’avant-scène» , mentionne celui qui a été honoré d’une médaille honorifique le 28 janvier 2012, pour son implication et nombreux engagements dans sa communauté. Cette remise s’était déroulée à l’occasion du Gala du 50e anniversaire de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine.

«C’est une pièce en étain, créée spécialement par le célèbre artisan Paul Simard, de Val-David» , aime à dire M. Bourgeois, qui a, bien sûr, conservé très précieusement cette médaille.

Même s’il s’est promis de ralentir le rythme, M. Bourgeois demeure toujours membre de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine, et fera d’ailleurs partie du conseil d’administration de la prochaine année pour partager, à titre de mentor, son expérience avec la nouvelle génération d’hommes et de femmes d’affaires.

«Après 25 ans, c’est le temps de passer le flambeau. Je ne veux plus être au bâton, mais je vais continuer à aider» , de dire M. Bourgeois, qui souhaite donc maintenant, comme il l’a dit lors de la toute première activité «Moment de gloire» de la Chambre de commerce de Bois-des-Filion–Lorraine, dont il était le conférencier, «transférer sa passion» aux membres du regroupement de gens d’affaires.

Gageons, sans trop se tromper, qu’il le fera… avec passion!

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section Concours

Concours Mariage 2019
- PUBLICITÉ -
Top