- PUBLICITÉ -

Photo Nova Bus (courtoisie) – C’est à Saint-Eustache même que cette annonce gouvernementale a eu lieu. Tout à l’avant, le président de Nova Bus, Ralph Acs, et le ministre François-Philippe Champagne, accompagnés de Martin Larose, Emmanuelle Toussaint, Louis Côté et Martin-Louis Paquette, de Nova Bus.

Une aide de 15 M$ est accordée par Ottawa à Nova Bus

Dans le but de doter ses usines de Saint-Eustache et de Saint-François-du-Lac «d’installations de fabrication écologique de classe mondiale», Nova Bus vient de recevoir du gouvernement du Canada une contribution non-remboursable de 15 M$ par l’entremise du Fonds stratégique pour l’innovation.

L’aide gouvernementale, annoncée le mardi 8 juin dernier par le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, vise à soutenir financièrement un vaste projet de transformation de l’ordre de 184,8 M$ qui permettra à Nova Bus, dont le siège social est situé à Saint-Eustache, de procéder à la «modernisation des deux usines au Québec et l’introduction de processus d’efficacité énergétique novateurs et de technologies numériques pour accroître l’efficacité opérationnelle».

Conserver 1 118 emplois à temps plein

Dans son communiqué de presse, Nova Bus rappelle que la phase de modernisation a débuté à l’automne 2020 par l’agrandissement de l’usine de Saint-François-du-Lac et la création d’une plus grande capacité de fabrication dans celle de Saint-Eustache. On vise aussi à «conserver 1 118 emplois à temps plein» sur une période de dix ans, mais l’objectif «est [aussi] de continuer à croitre comme organisation».

Selon les chiffres fournis par Emmanuelle Toussaint, porte-parole de l’entreprise, Nova Bus compte un peu plus de 300 employés à son usine de Saint-François-du-Lac pour la fabrication des structures des autobus et la balance des employés travaillant à Saint-Eustache, un peu plus de 800, voient quant à eux à l’assemblage des véhicules

De plus, l’ensemble du projet mis de l’avant en 2017 a pour but de renforcir les capacités de recherche et de développement de la division du Groupe Volvo en matière de transport urbain à zéro émission. L’objectif étant de pouvoir fabriquer d’autres types d’autobus 100 % électriques ou alimentés par batterie

Rappelons que Nova Bus fabrique notamment deux véhicules électriques, le Nova LFSe et, depuis octobre 2019, le nouveau Nova LFse+, lequel propose deux options de recharge (aérienne et branchée) et un stockage maximal d’énergie à bord s’élevant à 564 kWh, avec une autonomie de 470 km avant d’avoir besoin d’une charge.

Une économie axée sur une «croissance propre»

Ce coup de pouce du fédéral s’inscrit aussi dans la volonté du gouvernement Trudeau de faire avancer l’électrification des transports et de permettre au Canada de devenir un «chef de file mondiaux dans la fabrication de véhicules verts», selon les termes relevés dans le communiqué de presse publié par le ministère de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie.

«Nova Bus fait partie intégrante de cette démarche d’électrification et de nos efforts pour bâtir un avenir marqué par une croissance durable, des emplois fiables et un leadership mondial. Notre gouvernement continuera de soutenir les entreprises pour qu’elles puissent participer aux efforts qui permettront de bâtir une économie axée sur une croissance propre, notamment en investissant dans le transport en commun durable et les véhicules carboneutres», d’élaborer le ministre Champagne, présent à Saint-Eustache pour cette annonce.

Le premier ministre Justin Trudeau devait aussi prendre la parole via téléphone, mais a dû annuler à la toute dernière minute sa participation.

«Nous sommes vraiment heureux à l’idée de poursuivre les investissements dans la modernisation de nos usines et d’intégrer de nouveaux procédés technologiques afin de produire des autobus qui répondent aux besoins de nos clients et des usagers du transport en commun», d’ajouter, enfin, le vice-président principal de Volvo Bus, région des Amériques, et président de Nova Bus, Ralph Acs.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top