- PUBLICITÉ -
Un plan triennal très satisfaisant

(Photo Pierre Latour) - Gisèle Auger et Donald Robinson, membres du conseil d’administration, Jean-Marc Fauteux, directeur général, Yvan Patry, président, Benoît Lebel, membre sortant du conseil d’administration, et Patrice Paquette, membre du conseil d’administration.

Un plan triennal très satisfaisant

Assemblée générale annuelle du CLD de la MRC de Deux-Montagnes

En 2008, le Centre local de développement (CLD) de la MRC de Deux-Montagnes en était à la dernière année de son plan triennal, et les dirigeants de l’organisme tracent un bilan «très satisfaisant» de ces trois dernières années. Le prochain plan d’action sera «plus audacieux, surtout axé sur la communication» et visera à «renforcer la position (de la région) sur le plan économique».

C’est ce qui ressort de la 11e assemblée générale annuelle du CLD, qui a eu lieu le 10 juin dernier, à la Maison du citoyen, à Saint-Eustache. «Notre bilan nous a permis de constater qu’au cours du dernier exercice financier, le CLD s’est comporté comme un véritable carrefour de solutions», a déclaré le président Yvan Patry, devant une cinquantaine de personnes.

Investissements

Les Fonds que gère le CLD (Fonds local d’investissement, Fonds d’investissement en économie sociale et Fonds entrepreneurship jeunesse) ont maintenu ou créé quelque 170 emplois en fournissant un levier financier pour la réalisation de projets pour les entrepreneurs de la région. La MRC de Deux-Montagnes étant à caractère fortement agricole, le CLD a obtenu en 2008 une enveloppe budgétaire de quelque 198 000 $ provenant du Pacte rural. Il a soutenu neuf projets à Oka, Saint-Joseph-du-Lac et Saint-Placide.

Son Fonds d’initiative de revitalisation a pour sa part accordé un total de 112 463 $. Des projets de revitalisation de la route 344 à Saint-Eustache et à Deux-Montagnes en font notamment partie.
À l’automne 2008, le CLD s’est vu octroyé le mandat d’accueillir les demandes des jeunes admissibles au Fonds Desjardins Jeunes Entrepreneurs Laurentides, un complément au Fonds entrepreneurship jeunesse. Le CLD accompagnera ainsi les jeunes entrepreneurs dont la place d’affaires est située dans la MRC de Deux-Montagnes.

Mentorat et soutien technique

L’année 2008 en a été une de transition pour le service de mentorat du CLD. «L’accent a été mis sur la promotion et la diffusion de cet outil d’accompagnement, explique-t-on au CLD. Ces initiatives nous ont permis de consolider la notoriété de ce service.» Le service de mentorat a fait l’objet d’une quarantaine d’actions de promotion et de diffusion. En 2008, 20 mentors ont participé aux activités et on a dénombré 24 duos actifs de mentors-mentorés. Le CLD souligne le soutien du service de parrainage de la Fondation de l’entrepreneurship.

Du soutien plus technique a aussi été offert à six entrepreneurs de la région au moyen de Carrefour-Capital, un site Web qui met en lien des investisseurs et des promoteurs de projets. Grâce à une autre mesure, nommé Soutien au travail autonome, le CLD a contribué à démarrer une trentaine d’entreprises et à créer 51 emplois.

Le développement touristique est devenu l’un des éléments de développement importants au CLD de Deux-Montagnes. Via l’Office touristique des Basses-Laurentides, le CLD s’est donné trois mandats: l’accueil, la promotion et le développement touristique de la région. Le CLD mise tout particulièrement sur l’agrotourisme, la culture et le plein air pour positionner les Basses-Laurentides. D’ici la fin de l’année 2009, le CLD veut inaugurer la première route thématique reconnue par les ministères du Tourisme et du Transport.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top