- PUBLICITÉ -
Un jardin de la poésie à Saint-Eustache

(Photo Michel Chartrand) - L’écrivaine Francine Allard est entourée de Françoise Monette, attachée politique de la députée de Mirabel, Denise Beaudoin, et d’Isabelle Dyotte, du Centre du jardin Deux-Montagnes.

Un jardin de la poésie à Saint-Eustache

Une première au Québec

La culture des fleurs et la culture des mots vont tellement bien ensemble que l’écrivaine Francine Allard a décidé de créer une première au Québec, soit de mettre sur pied Le jardin de la poésie à l’endroit qu’elle préfère le plus pour magasiner ses fleurs, soit le Centre du jardin Deux-Montagnes.

Francine Allard a préparé une trentaine d’écriteaux portant chacun des poèmes, des haikus ou des extraits de prose poétique qu’elle a installés dans les différents sentiers bordés de fleurs, d’arbustes et d’arbres.
«Poésie et fleurs vont de pair. Ce centre du jardin est un endroit très vaste où les amateurs de jardinage peuvent parcourir de formidables sentiers. Une atmosphère de jardin botanique y règne durant toute la saison estivale. Un bassin d’eau trône au centre des avenues apportant luxe, calme et volupté, comme l’a dit le poète», a expliqué Mme Allard.

De nombreux écrivains ont écrit au sujet des fleurs, des jardins et des arbres. Parmi les poèmes que l’on retrouve dans les recoins des sentiers, il y a, entre autres, ceux de Paul Chamberland, Pablo Neruda, Marcel Proust ou encore Victor Hugo.

Pour vous donner une petite idée de ce que vous pouvez découvrir dans l’un des sentiers, voici un héritage de l’âme poétique de Victor Hugo.
«J’ai cueilli cette fleur pour toi sur la colline.

Dans l’âpre escarpement qui sur le flot s’incline.

Que l’aigle connaît seul et peut seul s’approcher.

Paisible, elle croissait aux fentes du rocher.»

Les propriétaires du Centre du jardin Deux-Montagnes, Isabelle et Marie-Ève Dyotte ont sauté à pieds joints dans cette aventure unique au Québec. «Je dois dire que nous sommes vraiment emballées par ce projet. Nos clients nous félicitent pour cette belle initiative. Nous sommes très chanceux d’avoir parmi nous une grande dame de la culture comme Francine Allard», a déclaré Isabelle Dyotte.

Cette dernière a ajouté: «C’est vraiment un cachet additionnel pour notre centre de jardin. Déjà que nous sommes très fières de nos 300 000 pieds carrés et de nos 1 400 variétés de plants qui en fait l’un des plus grands jardins du Québec.»

Récital

Ce n’est pas tout. Francine Allard offrira le 11 juillet prochain, à 17 h 30, un récital de poésie sur les fleurs, comprenant des textes de 24 poètes québécois. Ça se passera bien sûr au Centre du jardin Deux-Montagnes, en plein cœur d’un jardin qui sera alors en pleine maturité. Mme Allard sera accompagnée d’André Dagenais, un musicien multi instrumentiste. C’est gratuit, mais il faut réserver sa place au 450-472-5520.

Francine Allard fera d’ailleurs le même récital au fabuleux Jardin de Métis à Métis-sur-Mer en Gaspésie, le 23 août prochain. Elle est également invitée à performer au Jardin botanique de Montréal, en décembre.

L’auteure Francine Allard a publié plus de 40 titres depuis 1991. En plus d’être poétesse, elle est romancière et aquarelliste. Elle s’implique dans la promotion de la littérature québécoise en présentant des récitals, des conférences et des rencontres dans les écoles et les bibliothèques.

Son roman La Couturière: Les aiguilles du temps, est vite devenu un best-seller. Le deuxième tome d’une trilogie est prévu pour septembre prochain et sera intitulé La vengeance de la veuve noire. Son plus récent titre J’ai tué Freud et il m’en veut encore, a été louangé par la critique.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top