- PUBLICITÉ -
Un «gars de bateaux» passionné depuis toujours

Benoît Grenier: Un «gars de bateaux» passionné depuis toujours

Un grand passionné de la navigation de plaisance et des sports nautiques depuis qu’il est tout jeune, un «gars de bateaux» comme il le dit lui-même, il n’est pas étonnant du tout de voir Benoît Grenier occuper depuis 30 mois le poste de directeur général du magasin corporatif Bateaux Legend, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le seul au Québec.

«J’ai été élevé sur le bord de l’eau; mes parents avaient un chalet dans la région de Lanaudière, dans le bout de Maskinongé; j’ai donc, dès l’âge de 12 ans, été en connexion avec tout ce qui a trait avec l’eau, que ce soit la plongée, le bateau, le ski nautique que j’ai pratiqué jusqu’à l’âge de 20-21 ans. Il n’y a pas un cours d’eau que je ne connais pas au Québec» , raconte, avec une passion évidente, M. Grenier.

Plus de 30 ans d’expérience

Un passionné, oui, mais également un homme qui s’y connaît dans le domaine du bateau, lui qui cumule 33 ans d’expérience sous différentes formes (ventes, directeur national de crédit, développement des affaires dans le domaine nautique) depuis qu’il a obtenu un premier travail, à l’âge de 23 ans, pour Mercury Marine, à Laval, qu’il occupera finalement pendant 10 ans.

Puis, après avoir œuvré les années suivantes, pour d’autres entreprises et à son compte, voilà qu’est arrivée cette offre de travailler à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. «Les gens de Bateaux Legend me connaissaient de par ma réputation et mes années d’expérience. Ils ont communiqué avec moi au printemps 2016 et nous avons alors négocié pendant cinq mois» , d’indiquer l’homme âgé de 56 ans.

Dans les locaux de Poliseno Marine

À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le magasin Bateaux Legend occupe les anciens locaux de Poliseno Marine, qui a fait le bonheur des amateurs de navigation de plaisance pendant 40 ans avant de fermer ses portes en 2014.

Au printemps 2016, la maison mère de Bateaux Legend, appelée Duhamel & Dewar et basée en Ontario, se portait acquéreur du terrain et du bâtiment, pour ouvrir ce magasin au mois de juin 2016.

Plus précisément, Bateaux Legend occupe une superficie de 60 000 pieds carrés, incluant l’imposante salle de montre. La maison mère vient aussi d’acquérir le terrain arrière, de 40 000 pieds carrés, où sera érigé pour l’automne prochain un bâtiment d’entreposage pour les bateaux.

Sur le plancher, 16 employés, dont des mécaniciens certifiés, assurent la vente de bateaux et de pontons, de pièces et d’accessoires, le service après-vente, l’entreposage, les travaux de réparation et de peinture et ainsi de suite. «En fait, on retrouve tout sous un même toit en termes de besoins pour un plaisancier» , de résumer le directeur général.

Depuis son arrivée, le magasin qu’il dirige va bien, même très bien. «L’an dernier, on a plus que doublé nos ventes. Nous avons une bonne stratégie de mise en marché, des produits uniques pour ce créneau d’activité, comme des bateaux à coque soudée garantie à vie. Nous sommes aussi le seul fabricant au Canada à avoir un catalogue avec les prix prédéterminés affichés, car la pierre angulaire de notre plan d’affaires, c’est la transparence et la vente sans pression» , d’indiquer Benoît Grenier.

L’histoire se répète…

Manifestement aussi à l’aise et heureux qu’un poisson dans l’eau dans ses fonctions, notre homme voit quelque peu sa propre histoire se répéter puisque sa fille Caroline, à qui il a transmis, tout comme à sa femme, sa passion pour l’eau et les bateaux, a commencé à travailler, à l’âge de 23 ans, pour… Mercury Marine!

«Cela fait déjà un an et demi qu’elle est en Ontario. Elle suit les traces de son père. C’est son choix. Depuis l’âge de trois mois qu’elle fait du bateau. Pour elle, c’est une seconde nature, c’est dans ses gênes» , de conclure, non sans une pointe de fierté, le papa.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top