- PUBLICITÉ -

Sonia Thérien a réalisé un rêve, après avoir étudié à l’École d’hôtellerie de Laval, en ouvrant en 2016 son propre commerce.

C’est au maintenant au 88, rue Saint-Laurent, à Saint-Eustache, dans de nouveaux espaces, que Sonia Plats Cuisinés Maison accueille, un à la fois, ses clients...

Sonia Plats Cuisinés Maison: Le défi de déménager en pleine pandémie

Comme si ses habitudes de commerçante n’avaient pas été suffisamment été perturbées par la pandémie de la COVID-19, Sonia Thérien, propriétaire de Sonia Plats Cuisinés Maison, a eu à composer, en plein cœur de la tourmente, avec le déménagement de son commerce qui était prévu depuis quelques mois déjà.

Situé initialement au 68, rue Saint-Laurent, à Saint-Eustache, au sous-sol de la résidence familiale de Mme Thérien, et cela depuis son ouverture au mois d’août 2016, le commerce a en effet déménagé quelques portes plus loin, au 88, rue Saint-Laurent, et rouvert le 1er mai dans ses nouveaux espaces.

Mais, ce déménagement a tout de même causé son lot de problèmes «Oh, seigneur, que oui!», lance spontanément la femme âgée de 50 ans qui, après 20 ans d’expérience dans le domaine de la restauration à titre de serveuse et de cuisinière, a décidé de suivre des cours à l’École d’hôtellerie de Laval afin de réaliser son rêve d’ouvrir son propre commerce.

Une solution délicieuse, facile et abordable

Depuis 2016, Mme Therien et sa petite équipe constituée de membres de sa famille immédiate (son fils et sa belle-fille au commerce proprement dit, ainsi que son mari et sa fille pour la gestion et le marketing) proposent plus de 25 plats cuisinés maison, disponibles en tout temps, comme des soupes, des desserts, du spaghetti sauce à la viande, des cigares au chou, du pain de viande, de la lasagne et ainsi de suite.

«Le but de notre entreprise est simple: offrir une solution délicieuse, facile et abordable aux gens qui n’ont pas le temps, qui ne s’ont plus capable ou simplement qui ne désirent pas cuisiner. Tous nos produits sont congelés et emballés sous-vide pour conserver la fraicheur des aliments. Il ne reste donc plus qu’à réchauffer le plat et à déguster!», explique la chef cuisinière.

Ouvert malgré la COVID-19

C’est d’ailleurs parce que son commerce fait office d’épicerie (on ne peut manger sur place) que celui-ci a été en mesure de rester ouvert.

«Afin de faire face à la situation, nous avons mis dès le début des mesures sanitaires additionnelles pour assurer la santé de nos clients et de notre équipe. Nous avons aussi ajouté des services additionnels pour faciliter la vie de nos clients avec la vente de certains produits de base comme le lait, les œufs et le pain. Nous offrons aussi la livraison gratuite sur les achats de 50 $ et plus dans une zone plus grande qu’à l’habitude qui peut être faite sans contact. Notre but ultime avec ces mesures était de mettre nos clients en sécurité et continuer à leur offrir le meilleur service client possible», d’indiquer Mme Thérien.

Des efforts et des mesures qui ont d’ailleurs salués par sa clientèle. «Ils ont été nombreux à nous complimenter en personne et sur les réseaux sociaux, ce qui nous a évidemment tous touché au cœur», confirme celle qui réside à Saint-Eustache depuis près de 20 ans.

«Beaucoup moins de mains que prévu»

Mais, revenons à ce fameux déménagement qui s’est déroulé avec «beaucoup moins de mains que prévu» et dont se souviendront longtemps Mme Thérien et les membres de sa famille. Malgré les nombreux défis qu’il a fallu relever, le commerce a été en mesure d’opérer dans son nouvel emplacement avec seulement trois jours de retard.

Et quels ont été ces défis? «Premièrement, des amis et des membres de la famille avaient prévu venir nous aider à déménager notre matériel d’un commerce à l’autre. En raison des mesures de distanciation sociale, aucune personne vivant à l’extérieur de notre domicile pouvait venir nous aider. Heureusement, mon mari et moi, mon fils et ma bru habitons tous à la même adresse. Nous avons aussi pu faire affaire avec une superbe entreprise locale pour le déménagement des gros appareils, ce qui nous a grandement aidé. Deuxièmement, nous avons eu des délais dans l’installation et la production de certains visuels. Comme notre entrepreneur pour les panneaux extérieurs n’est pas considéré comme une entreprise essentielle, il n’a pas pu venir les poser avant l’ouverture. Finalement, l’acquisition en général de matériaux pour les rénovations n’a pas été facile. Par exemple, nous n’avons toujours pas nos stores pour les fenêtres», relate la propriétaire de Sonia Plats Cuisinés Maison, fière d’avoir «réussi» à relever le défi que représentait ce déménagement.

Cette dernière estime, au final, qu’il est important »de rester positif et de garder le sourire, peu importe les imprévus».

«Aussi, ce que je retiens de tout cela, c’est que le travail d’équipe et les efforts sont essentiels aux succès d’une entreprise, tout comme le fait d’avoir une superbe clientèle qui a et continue à être compréhensive et à nous supporter tous les jours», de conclure Sonia Thérien.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

concours-iga-lamoureux
- PUBLICITÉ -
Top