- PUBLICITÉ -
Sonia Paulus planifier l’avenir «avec vision»

Photo Michel Chartrand - Sonia Paulus en compagnie d’Éric Dugré, président de la Chambre, Bertrand Samson, du Groupe-conseil BSA, et Roland Tourangeau, de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

Sonia Paulus planifier l’avenir «avec vision»

Mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Invitée à prononcer une conférence devant les gens d’affaires et membres de la Chambre de commerce de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac, la mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac, Sonia Paulus, a parlé de planifier «avec vision et d’assurer notre avenir».

«L’an dernier, à cette même tribune, à l’occasion de notre cinquantenaire, je vous ai mentionné à quel point nous sommes fiers de notre passé, mais résolument déterminés à préparer l’avenir, surtout dans un contexte d’explosion démographique à Sainte-Marthe-sur-le-Lac: en 20 ans, notre population est passée de 8 000 à 14 315 habitants, une hausse fulgurante de 80 %», a-t-elle débuté.

Planifier avec vision et assurer notre avenir

En substance, Mme Paulus a rappelé l’offensive que mènent actuellement les maires de la couronne nord, incluant la MRC de Deux-Montagnes, et par laquelle ils exposent le danger qui guette la région en matière de développement. Rappelons que c’est dans cet élan que les élus de la couronne nord et de Laval ont refusé en bloc de voter au moment du dépôt du Plan métropolitain d’aménagement et de développement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), le 28 avril dernier.

«En vertu de son nouveau plan, la CMM déterminerait les besoins en matière de développement. Cela pourrait se traduire par la paralysie du développement dans une ville comme la nôtre s’il ne répond pas aux besoins planifiés par la CMM», a-t-elle pointé.

Or, la couronne nord, qui s’étend d’Oka à Charlemagne, n’est pas une menace pour la région de Montréal, et elle ne favorise pas l’étalement urbain. Elle n’est pas non plus une lointaine banlieue-dortoir de Montréal. De fait, à elle seule, la couronne nord fournit plus de 12,5 % de la richesse foncière uniformisée totale de la CMM, soit 48,2 milliards de dollars, soit plus que Laval (38,1 milliards de dollars), que l’agglomération de Longueuil (38,9 milliards de dollars) et que la couronne sud (43,4 milliards de dollars).

«Devant ces faits, on ne peut plus prétendre que la banlieue nuit à la ville centre. Il n’est pas nécessaire que le Plan de la CMM soit aussi contraignant pour les municipalités de la banlieue. Au contraire, cela pourrait être gravement néfaste non seulement pour nos villes, mais pour toute la région métropolitaine», a-t-elle dit.

C’est donc une offensive importante que mènent actuellement les élus municipaux de la couronne nord, selon laquelle il faut permettre aux municipalités de la CMM de poursuivre leur développement de manière planifiée. Ce faisant, la mairesse estime qu’il faut aussi permettre à la Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac de maintenir sa cadence de développement à laquelle se greffe désormais une planification visionnaire pour assurer une assiette fiscale adéquate et protéger la capacité de payer de chacun.

«C’est pourquoi je vous invite, vous, les gens d’affaires, les commerçants et les entrepreneurs, à emboîter le pas. Parce qu’on a besoin de vous», a-t-elle conclu.

Pour connaître les prochaines activités de la Chambre, visitez le [www.chambrecommerce.com] ou composez le 450-491-1991.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top