- PUBLICITÉ -
Soirée d’honneurs pour l’agriculture

(Photo Yves Déry) - Heureux de porter le chapeau, M. Michel Constantin est accompagné de M. Francis Reddy et de M. Boucar Diouf.

Soirée d’honneurs pour l’agriculture

Nouvelles entreprises et relève agricoles

La sucrerie Sous le charme des érables a accueilli la 13e édition de la présentation des nouveaux producteurs et nouvelles productrices agricoles des Basses-Laurentides, qui a eu lieu au mois de novembre et qui regroupait producteurs et convives, tous réunis dans une ambiance de fête, pour une soirée ou souper et danse ont été servis et animée par M. Francis Reddy et M. Boucar Diouf, de l’émission Des kiwis et des hommes.

Le responsable des communications et de l’aide à la relève au ministère de l’Agriculture, M. Christian Pontbriand, et la nouvelle présidente de la relève agricole des Basses-Laurentides, Mme Martine Piché, aidés de Mme Monique Paquette, du Centre de formation agricole de Mirabel, et de M. Michel Constantin, de la Société d’agriculture Mirabel–Deux-Montagnes, ont assuré le bon déroulement de la soirée ainsi que la remise des plaques honorifiques dans deux différentes catégories, soit Relève, constituée de jeunes âgés de 18 à 35 ans, et Nouvelles entreprises.

Notons que ces plaques honorifiques sont destinées à ceux et celles qui ont été officiellement reconnus auprès du ministère de l’Agriculture, comme producteur ou productrice agricole, dans les deux dernières années.

Parmi les invités, en plus de producteurs reconnus et unis par la même passion, se trouvaient de multiples intervenants, œuvrant dans plusieurs sphères d’activité, et apportant l’aide et le soutien nécessaire aux nouveaux producteurs et nouvelles productrices agricoles des Basses-Laurentides qui désirent se démarquer et contribuer au dynamisme du secteur agroalimentaire.

En terminant, M. Pontbriand a conclu: «Cette année encore, nous avons pu réaliser cet hommage aux nouveaux producteurs et nouvelles productrices agricoles grâce à nos partenaires et commanditaires, soit le MAPAQ, le Centre de formation agricole de Mirabel, et la Société d’agriculture Mirabel–Deux-Montagnes, qui nous ont soutenus généreusement, soit par une aide technique, une aide financière, ou les deux.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top