- PUBLICITÉ -

Photo Benoît Bilodeau – Simon Farsa, l’un des copropriétaires du Resto Farsa, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Resto Farsa: Une famille dédiée à la cuisine italienne depuis plus de 25 ans

Il y a plus de 25 ans maintenant, la famille Farsa ouvrait un premier restaurant à Saint-Eustache pour ensuite s’installer définitivement, en janvier 2001, au 2952, chemin d’Oka, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, où ses nombreux plats italiens (et ses pizzas cuites au four à bois) font depuis le bonheur de tous.

La famille Farsa, c’est bien sûr Simon, Michel, Alain, Hélène et leurs parents qui, à partir de 1986, ont émigré tour à tour au Québec pour s’établir dans les Basses-Laurentides, d’abord du côté de la MRC de Thérèse-De Blainville, puis de celui de la MRC de Deux-Montagnes.

Toute cette aventure, c’est Simon Farsa qui l’a mise en branle lorsque celui-ci, alors un jeune Libanais âgé de 19 ans, va étudier en France en technique dentaire. Il y passe deux ans et s’apprête à retourner dans son pays d’origine lorsque le hasard s’en mêle. «J’étais en vacances au Québec pour le baptême d’une petite-cousine et j’ai finalement décidé de rester», raconte Simon Farsa. Ses frères, sa sœur et ses parents viendront par la suite le rejoindre.

Un premier restaurant à Saint-Eustache

À son arrivée au Québec, Simon Farsa décide de suivre des cours en cuisine professionnelle à l’Institut du tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), puis travaille à différents endroits. Comme Michel, Alain et Hélène œuvrent également dans le domaine de la restauration, la famille Farsa décide alors de voler de ses propres ailes et ouvre donc, en 1994, ce premier restaurant, appelé Casa Farsa, dédié à la cuisine italienne.

«À cette époque, la cuisine libanaise n’était pas très connue, et encore moins à Saint-Eustache. Comme tout le monde aime manger des pâtes et de la pizza, nous avons donc choisi cette spécialité accessible à tous», explique tout simplement Simon Farsa.

Si la carte demeure toujours essentiellement italienne, Simon Farsa et sa famille ont ajouté, au fil des années, une table d’hôte avec de la fine cuisine et un service de traiteur. Et, depuis maintenant trois ans, ils sont propriétaires d’une cabane à sucre à Saint-Eustache où s’y trouvent quatre salles de réception pour les partys de bureau, les fête de famille ou les réceptions de mariage.

«On survit quand même assez bien»

Pour le moment, COVID-19 oblige, la famille Farsa s’en remet aux plats pour emporter et, depuis cette semaine, aux livraisons, pour passer au travers des restrictions imposées par le gouvernement du Québec et la Santé publique. «On survit quand même assez bien. On s’adapte. On est pas tout seul dans ce bateau-là», mentionne Simon Farsa au sujet de la situation qui prévaut au Resto Farsa, tout en précisant que les activités à la cabane à sucre sont inexistantes, si ce n’est que pour y acheter des plats cuisinés congelés.

Outre la possibilité de commander à l’avance à même la carte habituelle, la famille Farsa propose aussi des coffrets «pâté», «pasta» et «prêt à manger» dans chacun desquels on a regroupé quatre plats. «C’est bien accueilli par les gens. On est content», d’indiquer le restaurateur, surtout heureux et reconnaissant de ce support que sa famille, bien connue elle-même pour sa grande générosité à l’égard de nombreuses causes, reçoit et qui lui permet de «survivre quand même assez bien» dans les circonstances.

Renseignements: [http://www.restofarsa.com/] ou [www.facebook.com/Traiteur.Farsa/].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top