- PUBLICITÉ -
Nova Bus introduit de premiers autobus électriques à Vancouver

Après Montréal, c’est au tour de Vancouver d’introduire des autobus électriques du fabricant Nova Bus dans son réseau de transport collectif.

Nova Bus introduit de premiers autobus électriques à Vancouver

Deux commandes aux États-Unis

Après avoir obtenu de la Société de transport de Montréal (STM) une commande de quatre autobus LFSe entièrement électriques à être livrés pour la fin de l’année 2019, voilà que l’entreprise Nova Bus, dont le siège social est basé à Saint-Eustache, annonce la conclusion d’un contrat avec la South Coast British Columbia Transportation Authority, appelée familièrement la TransLink, pour deux autobus de ce même modèle.

Longs chacun de 40 pieds (12,2 mètres) et pouvant accueillir au total 75 passagers (jusqu’à 41 assis et jusqu’à 34 debout), les deux autobus électriques seront livrés durant le premier trimestre de l’année 2019.

L’entreprise a également confirmé que ces autobus, tout comme ceux commandés par la STM, seront fabriqués au Québec, dans les usines de Saint-François-du-Lac et, bien sûr, de Saint-Eustache.

Intégrer des autobus électriques

L’attribution de ce contrat fait suite à la mise en place, au printemps dernier, par la TransLink, d’un projet spécial soutenu par le Consortium de recherche et d’innovation en transport urbain au Canada (CRITUC). Ce projet a pour but d’intégrer au réseau de transport collectif de plusieurs villes canadiennes des véhicules électriques et leur infrastructure de recharge provenant de différents fabricants.

Ainsi, selon les informations communiquées par l’entreprise de Saint-Eustache, cette nouvelle entente s’inscrit dans la première phase du projet pancanadien de démonstration et d’intégration d’autobus électriques, un projet ambitieux, explique-t-on, qui rassemble fabricants, sociétés de transport, équipes de recherche, partenaires financiers, outils technologiques et acteurs du secteur manufacturier.

«TransLink et Nova Bus sont déjà partenaires d’affaires et nous sommes heureux de conclure cette nouvelle entente qui reflète l’engagement de Vancouver et d’autres municipalités canadiennes envers la mobilité durable par l’utilisation d’autobus électriques» , a affirmé, par voie de communiqué de presse, Martin Larose, vice-président et directeur général de Nova Bus.

«La technologie avancée d’autobus électrique de Nova Bus est un succès sur le plan de l’emploi au Canada. Elle démontre au monde entier que le Canada peut être un leader dans le domaine de la technologie des véhicules électriques et elle attire le regard du monde entier sur les compétences de pointe que propose le secteur manufacturier canadien» , d’ajouter, de son côté, Josipa G. Petrunic, directrice exécutive et présidente-directrice générale du CRITUC.

Expérience concluante à Montréal

Comme mentionné, ce contrat avec la TransLink s’ajoute aux efforts de Nova Bus de commercialiser ses autobus électriques LFSe dans plusieurs villes canadiennes. Elle a ainsi réussi à intéresser dans un premier temps la STM qui, depuis 18 mois, exploite de tels autobus à Montréal, une première en Amérique du Nord. Le tout s’inscrivait dans le cadre du projet Cité Mobilité Montréal initié au cours de la dernière année par la STM et le gouvernement du Québec.

Mis en service à Montréal en mai 2017, les trois autobus LFSe ont parcouru à ce jour plus de 100 000 km et plus de 11 000 recharges rapides ont été réalisées. Les quatre autobus commandés en septembre dernier viendront donc augmenter la flotte de véhicules électrique de la STM.

D’autres commandes aux États-Unis

Par ailleurs, Nova Bus, a annoncé ces derniers jours avoir conclu un contrat avec la Maryland Transit Administration, du Département de transport du Maryland (MDOT MTA), pour l’approvisionnement d’autobus urbains pour le réseau de transport collectif de la région de Baltimore.

D’une durée de cinq ans, le contrat en question prévoit la livraison de 70 véhicules par année pour un total de 350 autobus au diesel propre. Du nombre, on compte 310 Nova LFS de 40 pieds et 40 Nova LFS Artic articulés de 60 pieds. Ces nouveaux véhicules seront assemblés à l’usine Nova Bus de Plattsburgh, dans l’État de New York. Les livraisons débuteront à l’automne 2019, pour se terminer à la fin de l’année 2024.

Aussi, fin septembre, le fabricant faisant partie du groupe Volvo avait décroché un autre contrat aux États-Unis, cette fois de la société de transport Capital Area Transit Authority (CATA) à Lansing, dans l’État du Michigan. L’entente prévoit une commande de base de 23 autobus diesel, incluant 19 Nova Bus LFS de 40 pieds et 4 LFS Artic de 60 pieds. Elle comprend également 60 options sur une période de cinq ans, pour un montant total maximum de 41,2 M$.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours voyage au Melia Punta Cana Beach Resort
- PUBLICITÉ -
Top