- PUBLICITÉ -
Lorsque le jeu (de société) devient réalité…

Yan Robitaille: lorsque le jeu (de société) devient réalité…

Yan Robitaille – La Triche

Les jeux de société, on le sait, comportent maints défis à relever. Celui qui s’est cependant présenté à Yan Robitaille en était un bien réel et de taille puisque c’est sa blonde Stéphanie qui l’a mis au défi, deux fois plutôt qu’une, de passer à l’action et d’ouvrir ce bistro-boutique, dont il parlait sans cesse depuis cinq ans, sans toutefois passer à l’action. Défi relevé puisque ce projet est devenu réalité il y a deux ans maintenant, avec l’ouverture de La Triche.

Fan des jeux de société depuis qu’il a 10 ans, alors qu’il préférait, jeune, passer ses soirées dans le sous-sol de la maison familiale avec ses amis pour y jouer, Yan Robitaille s’est mis à rêver à cette idée il y a une dizaine d’années.

À cette époque, les premiers cafés de jeux de société commençaient à ouvrir leurs portes en Europe et aux États-Unis et connaissaient une popularité qui tient toujours, encore aujourd’hui. Certains sont aussi apparus dans des villes comme Toronto, puis Montréal, principalement dans les bars.

Un plan d’affaires à temps plein

Graphiste de formation, puis 10-12 ans à pratiquer ce métier, Yan Robitaille a donc commencé à jongler à cette idée de bistro-boutique, surtout quand l’un de ses amis a ouvert un bar à Sainte-Thérèse avec succès pour devenir son «propre patron» . Mais, à force de toujours remettre à plus tard, sa conjointe l’a alors mis au défi de passer à l’action. L’objectif fixé était donc de déposer un plan d’affaires pour juillet 2016.

Mais, lorsque le natif de Boisbriand et résidant de Deux-Montagnes a perdu son emploi au mois de février 2016, celui-ci s’est résolument consacré à temps plein à son projet. «Je me suis lancé avec l’idée que j’allais continuer dans mes démarches tant que j’allais pas me faire dire non. J’ai bien fait mes devoirs, car personne ne m’a dit non, que ce soit pour les permis ou le financement» , de raconter l’entrepreneur âgé de 39 ans et père de deux jeunes filles.

Une fois le financement et le plan d’affaires réglés, fallait ouvrir ce bistro-boutique. Là encore, c’est sa blonde qui l’a mis au défi une deuxième fois, et la date du 17 janvier 2017 a donc, à un certain moment, été fixée. Mais auparavant, il a fallu aménager le local déniché au 31, rue Saint-Eustache, dans le Vieux-Saint-Eustache.

Ce n’est que la veille de l’ouverture que Yan Robitaille a finalement décidé, alors qu’il a autre chose en tête, du nom que portera son bistro-boutique: La Triche. «Ça se dit bien. C’est un peu irrévérencieux et drôle à la fois. Ce n’est pas une invitation à tricher, bien sûr, mais à s’amuser et à socialiser» , d’indiquer le propriétaire.

D’autres défis à relever

Avec plus de 450 jeux de société de toutes sortes sur les tablettes, La Triche est donc devenu l’endroit tout désigné pour s’amuser en famille ou entre amis. L’endroit propose aussi un menu pour manger sur place, café, jus, grignotines, friandises et alcool. On peut aussi y acheter des jeux, sans oublier les lancements, tournois et journées thématiques organisés pour les adeptes de jeux bien précis.

Depuis l’ouverture, à la date prévue, la clientèle qui regroupe tant les jeunes que les plus vieux a graduellement adopté l’endroit et Yan Robitaille se dit heureux du succès que connaît La Triche. «Les six premiers mois ont été difficiles, surtout quand, certains jours, il n’y avait personne. Mais depuis, il y a une belle croissance. Et puis, il faut apprendre à voir les choses sur une longue période, et non au jour le jour» , constate-t-il, avouant apprécier de plus en plus l’aspect «gestion» de son travail.

Pour les prochaines années, celui qui peut maintenant compter sur une équipe de trois employés (cinq durant l’été) a pour «défis» de développer la vente en ligne et la location de jeux, organiser des partys de bureau avec jeux de société, aller animer chez les gens.

Et, peut-être, consacrer un peu de temps à jouer lui-même à des jeux de société; ce qu’il n’a pas fait, avoue-t-il, depuis un bon bout de temps!

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top