- PUBLICITÉ -

Photo gracieuseté du Verger Lamarche – La saison 2020 s'amorce sur une note positive.

Les récoltes s’annoncent bonnes au «pays de la pomme»

Les pomiculteurs sont optimistes. Les récoltes s'annoncent bonnes, tant en ce qui a trait à la quantité qu'à la qualité des fruits cueillis. En effet, de belles grosses pommes attendent les consommateurs cette année.

«Les arbres, et les pommiers en particulier, sont résistants à la chaleur. Les conditions qu’on a connues ont été favorables au développement et au calibre des fruits. On s’attend à des quantités abondantes», soutient Gilles Gauthier, propriétaire du Verger Chez Les Gauthier, situé sur le chemin Principal, à Saint-Joseph-du-Lac. Celui-ci cultive 14 variétés de pommes, de même que des poires et des prunes.

Même constat au Verger Trottier, sis chemin d’Oka, toujours à Saint-Joseph-du-Lac. «Les arbres ont rattrapé leur retard. Nous allons avoir de belles grosses pommes. Ce devrait être une belle année pour les récoltes», mentionne Marc-André Trottier, cinquième génération à s’impliquer au sein de la production familiale, tout en ajoutant que les nuits fraîches que l’on connaît favorisent la coloration. Au sein de ce verger, on cultive une vingtaine de variétés, incluant les pommes d’été, si bien que les récoltes – et l’autocueillette – sont déjà commencées.

Au chapitre des bonnes nouvelles, on précise également que les pommiers n’ont pas souffert d’attaques d’insectes nuisibles ou de maladies cette année. Ainsi, malgré la situation de la COVID-19, qui a demandé une réorganisation principalement en ce qui a trait à l’accueil des visiteurs pour l’autocueillette, à l’aménagement des kiosques et à l’offre alimentaire, la saison 2020 s’amorce sur une note des plus positive.

Quelques chiffres

Annuellement, les producteurs de pommes du Québec récoltent de 5,5 à 6 millions de minots, ce qui correspond à environ 110 000 tonnes de pommes. Selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), la McIntosh représente environ 57 % de la production totale dans la province. Parmi les autres variétés populaires, on retrouve la Spartan, la Cortland et l’Empire.

Dans la région des Laurentides, la culture de la pomme est particulièrement florissante dans la MRC de Deux-Montagnes. Aux fruits qui sont cueillis pour consommation immédiate s’ajoutent ceux qui se destinent à la transformation. À ce chapitre, les vergers joséphois font très bonne figure… Les produits de la gamme Chantepom, développée par le Verger Lamarche, sont distribués dans tous les supermarchés du Québec. Et que dire du Domaine Lafrance, véritable précurseur, qui a vu ses cidres être primés à de multiples reprises au fil du temps. Décidément, Saint-Joseph-du-Lac mérite pleinement son titre de «pays de la pomme».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top