- PUBLICITÉ -
Les lauréats du CLD de la MRC de Deux-Montagnes

Les différents gagnants du Concours québécois en entrepreneuriat en compagnie d’intervenants politiques et économiques du milieu.

Les lauréats du CLD de la MRC de Deux-Montagnes

Concours québécois en entrepreneuriat

Le gala local organisé par le Centre local de développement (CLD) de la MRC de Deux-Montagnes dans le cadre du 15e Concours québécois en entrepreneuriat s’est déroulé le 11 avril dernier au Vignoble Rivière du Chêne. Ce sont 22 projets qui se sont retrouvés à cette occasion finalistes dans cinq catégories différentes et six prix ont été remis, dont le Coup de cœur du jury.

Placé sous la présidence d’honneur de Nancie Ferron, l’évènement a rassemblé l’ensemble des finalistes et des partenaires sous le regard particulièrement fier du CLD devant cette nouvelle relève entrepreneuriale.

«J’ai participé à ce concours, il y a quatre ans, et je veux vous féliciter. Je sais que c’est difficile de préparer sa candidature, mais vous allez remercier le Concours de vous avoir obligé à faire le plan d’affaires», s’est exprimé Nancie Ferron.

Si l’an dernier 20 projets ont été présentés, ce sont 22 projets, en hausse de 10 %, qui ont été soumis cette année, regroupant 21 femmes et 8 hommes. Ces projets totalisent des investissements projetés de plus de 1 300 000 $. Une croissance que le CLD apprécie pour l’engouement à l’entrepreneuriat que cela représente.

Les critères de sélection des projets étaient la pertinence, l’aspect créatif de son promoteur et les caractéristiques innovantes du plan d’affaires. Le jury a d’ailleurs souligné l’excellence des dossiers soumis cette année. Celui-ci était composé de Julie St-Pierre, de la Banque Nationale, André-Pierre Trottier, de Trottier Comptables professionnels agréés, et Claude Levasseur, du CLD.

Dans la catégorie Commerce, Sophie Paquette, de l’entreprise Le Studio S, un studio de création de vêtements, a été désignée lauréate. «Le plan d’affaires a mis des mots sur mon idée», a-t-elle dit en recevant son prix.

C’est Patrick Rochette, de Gestion Gable, qui a été le gagnant de la catégorie, Exploitation, transformation, production. «Je me suis lancé dans une aventure sans me laisser atteindre par les commentaires», a expliqué celui qui offre de la peinture écologique pour le gazon.

La gagnante de la catégorie Services aux entreprises a été présentée par Pierre Charron qui a tenu à dire aux entrepreneurs présents: «Votre démarche est une démarche gagnante. Ce sont les entrepreneurs qui font la différence d’une force économique dans une région». La lauréate de cette catégorie est Marisol Labrecque, de l’entreprise Cibler Web.

Dans la catégorie Services aux individus, c’est Ani Boyadjieva qui a remporté le prix, grâce à son entreprise Liliane, offrant de la formation en musique. La catégorie Bioalimentaire a été raflée par Stéphanie Gallovich, pour son entreprise Jaune Citronnelle qui cultive et transforme de la citronnelle de l’est des Indes, au Québec.

Le prix Coup de cœur du jury, choisi parmi tous les projets pour l’excellence d’une candidature, a été décerné à Pierre Fleury, de l’entreprise MK3 Mobile qui offre un service de réparation d’appareils mobiles, de fourniture d’accessoires et d’éducation à l’utilisation de la technologie.

Des attestations d’excellence et des bourses totalisant 1 650 $ ont donc été remises aux gagnants qui participeront au volet régional du Concours québécois en entrepreneuriat qui se déroulera au Musée d’art contemporain de Saint-Jérôme, le 1er mai prochain.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top