- PUBLICITÉ -
Le cidre redevenu noble

Éric Lafrance et Julie Hubert

Le cidre redevenu noble

Les Vergers Lafrance

Avec une variété de 17 produits, dont certains ont été récompensés plus d’une fois, les Vergers Lafrance peuvent certes se vanter d’être de ceux qui ont redonné au cidre, au fil des 15 dernières années, ses lettres de noblesse. Qu’il s’agisse de cidres de glace, tranquille, de style porto, mousseux ou encore aromatisés, les produits proposés par l’entreprise de Saint-Joseph-du-Lac ont surtout la particularité d’être tous élaborés, fabriqués et embouteillés sur place.

«Dans les années 1970, ce sont les producteurs eux-mêmes qui ont détruit en quelque sorte le produit en mettant sur le marché des cidres de mauvaise qualité. Aujourd’hui, les cidres sont élaborés comme les vins. À ce titre, on peut dire que les producteurs de cidre sont des œnologues. Il y a beaucoup de recherche et d’attention apportées aux produits, ce qui explique pourquoi le cidre a aujourd’hui le vent dans les voiles. Il y en a maintenant pour tous les goûts», d’expliquer Éric Lafrance, qui représente la troisième génération de Lafrance à être pomiculteur sur ces terres sur lesquelles se côtoient quelque 12 000 pommiers garnis d’une vingtaine de variétés de pommes.

Mais, ce qui distingue Éric Lafrance de son grand-père et de son père, c’est que celui-ci a décidé un bon jour de commercialiser des cidres dont il concocte lui-même les recettes. Et si certains pensent que les 17 produits et les quelque 190 000 bouteilles produites l’an dernier sont aujourd’hui suffisants pour contenter tous les palais, qu’ils se détrompent!

En effet, Éric Lafrance et sa conjointe, Julie Hubert, proposent ces jours-ci un tout nouveau produit appelé le Darragon dit Lafrance, un cidre pétillant et rafraîchissant à 6,5 % d’alcool offert en bouteilles de 330 ml. Il s’agit ici d’un assemblage de pommes McIntosh et Spartan cueillies évidemment sur place. Le jus des pommes est fermenté pendant 40 jours à basse température pour en conserver tous les arômes et saveurs.

Le nom retenu est un clin d’œil au premier Lafrance venu de la Normandie pour s’installer en Nouvelle-France, François Darragon dit Lafrance. Et l’ancêtre illustre même l’étiquette de ce cidre, ce qui donne à ce produit une image de marque capable de rivaliser avec les Budweiser de ce monde.

«L’idée, c’était de proposer une alternative aux coolers et bières. C’est un produit pas trop lourd, pas trop sucré, qui permet aux plus jeunes, les 18-35 ans, de découvrir le cidre. Il est excellent en apéritif et accompagne bien le brunch, le BBQ, les soirées entre amis», d’expliquer Julie Hubert au sujet de ce nouveau cidre disponible dans de nombreux marchés d’alimentation et épiceries fines, dans plusieurs succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ), ainsi qu’à Saint-Joseph-du-Lac même, à la cidrerie des Vergers Lafrance.

C’est en 1997 que les Vergers Lafrance ont mis sur le marché leurs deux premiers produits, Le jardin d’Eden et Légende d’automne – Sélection McIntosh, deux cidres tranquilles. Puis, avec les années, de nouveaux produits se sont retrouvés sur les tablettes dont, en 2001, le fameux cidre de glace Domaine Lafrance gagnant de nombreux prix et distinctions et que l’entreprise vient de réussir à introduire en Chine et au Japon.

Cet automne, un nouveau cidre appelé Geneva, produit à partir de pommes Geneva, une variété à chair rouge qui donne au produit une coloration rosée orangée naturelle. Déjà, le produit a été offert en quantité limitée, c’est-à-dire 900 bouteilles qui, toutes, ont trouvé preneur. Éric Lafrance et Julie Hubert souhaitent maintenant le mettre davantage à l’avant-scène.

Si les Vergers Lafrance sont synonymes de cidres, l’entreprise offre aussi à sa «boutique de campagne» des produits fins, comme du caramel de pommes, du caramel au beurre de pommes, de la gelée de pommes, de la ganache au chocolat et cidre de glace. À cela s’ajoute la section pâtisserie où l’on retrouve beignes aux pommes, carrés aux pommes et dattes, muffins aux pommes et pizza avec des morceaux de pommes et ainsi de suite, tous cuisinés sur place.

Il y a même sur les étalages une gamme de produits de beauté pour le corps à base de pommes, comme de la lotion hydratante, du baume à lèvre, du gel de douche et du shampoing. Les produits en question sont fabriqués à Saint-Eustache par l’entreprise Mineral Origin dont la présidente et propriétaire est Julie Lafrance, sœur d’Éric Lafrance.

Il sera incidemment possible de découvrir le cidre Darragon dit Lafrance et les autres produits des Vergers Lafrance à l’occasion de l’événement Pommes en fleurs qui se déroulera les 18, 19, 20, 25 et 26 mai prochains. En plus du cidre-vedette, des beignes aux pommes, des crêpes aux pommes nappées de sauce au caramel, des hot-dogs du terroir, ainsi que de la pizza pourront être dégustés sur place. Pour en savoir davantage: [www.lesvergerslafrance.com].

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Gagnez 1000$ en cartes-cadeaux, gracieuseté de Hamster Espace Papier

Gagnez 3000$ en forfait Mariage
- PUBLICITÉ -
Top