- PUBLICITÉ -
La Chambre de commerce du Lac des Deux‑Montagnes se questionne

L’assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce du Lac des Deux-Montagnes s’est déroulée à l’Auberge des Bois noirs

La Chambre de commerce du Lac des Deux‑Montagnes se questionne

Bilan mitigé pour l’année 2012

Petite mais bien vivante, la Chambre de commerce du Lac des Deux-Montagnes, qui regroupe une majorité de femmes en affaires d’Oka, de Saint‑Joseph-du-Lac, de Saint-Placide et de Pointe-Calumet, a dressé un bilan mitigé au terme de son année financière 2012.

La présidente de la Chambre, Josée Dubé, a présenté, devant ses membres réunis lors de l’assemblée générale annuelle du 28 mai dernier, le bilan financier pour la période du 1er mai 2012 au 30 avril 2013.

Le tableau permet de constater que les dépenses encourues ont été plus élevées que les revenus amassés. En date du 30 avril, les dépenses totalisaient 20 204,66 $ alors que les revenus n’ont pas dépassé 17 671,02 $. La Chambre de commerce se retrouve donc avec un manque à gagner de 2 533,64 $ pour équilibrer son budget.

Entre 2012 et 2013, la Chambre de commerce du Lac des Deux-Montagnes a perdu des membres. De 73 membres enregistrés au début du printemps 2012, ils sont désormais 54.

Mme Dubé estime qu’il s’agit là d’une situation un peu normale en milieu rural où l’on compte beaucoup de producteurs agricoles. Or, ceux‑ci ne voient pas forcément l’intérêt de se joindre à des activités de réseautage. Ils viennent et repartent, indique Mme Dubé.

Depuis quelques années, ce sont majoritairement des travailleurs autonomes qui adhèrent à la Chambre de commerce. Ils forment 80 % du membership, selon Mme Dubé.

Ce mouvement, qui s’explique aussi par la fermeture de certains commerces, aux dires de la présidente, s’est traduit par une variation dans la colonne des revenus. On peut ainsi y observer une baisse des cotisations entre 2011 et 2012, passant de 8 440 $ à 5 330 $.

Le tournoi de golf, qui avait permis de toucher 13 566 $ en 2011, s’est conclu en 2012 par une récolte de 7 675 $. Or, cette activité est l’une des plus importantes pour amasser l’argent dont la Chambre a besoin pour payer ses factures ou organiser des activités destinées aux membres.

Mme Dubé compte bien redresser ses manches et remédier à la situation rapidement. À l’automne, elle compte rebâtir le conseil d’administration, puis confier à une ressource externe le mandat de recruter de nouveaux membres.

L’idée d’une fusion avec la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac est d’ailleurs envisagée. Un comité de transition de six personnes a été formé pour évaluer les avantages réels d’une fusion et une rencontre aura bientôt lieu entre les deux regroupements d’affaires.

«Ça pourrait nous donner une plus grande visibilité, a expliqué Denise Lemay, directrice générale de la Chambre de commerce du Lac des Deux-Montagnes. Nous avons le volet agrotouristique qu’eux n’ont pas, mais nous tenons à garder certaines activités sur notre territoire et nous assurer que nos commerçants aient la chance d’exploiter leur potentiel

N’empêche, la Chambre de commerce du Lac des Deux-Montagnes compte d’importantes réussites. En 2012, Délices végétariens, Sublime vins et spiritueux et Shampoo Chiens ont vu le jour grâce au programme Impact qui offre une bourse 4 000 $ aux candidats retenus, en plus du soutien de professionnels durant leur phase de démarrage.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top