- PUBLICITÉ -
La Caisse continue de soutenir le milieu socio-économique

(Photo Michel Chartrand) - L’assemblée générale annuelle de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes s’est conclue par un spectacle de Kevin Parent.

La Caisse continue de soutenir le milieu socio-économique

68e Assemblée générale annuelle de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes

C’est devant quelques milliers de membres que la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes a tenu sa 68e Assemblée générale annuelle, le 20 avril dernier, à l’Olympia de Deux-Montagnes. Il en est ressorti que le Mouvement Desjardins a su tirer son épingle du jeu au sortir de la crise économique, tout en soutenant les organismes à caractère social, économique et éducatif de la région.

Dans son message, le président du conseil d’administration de la Caisse, Roger Hamel, a souligné que «sur fond de début de reprise économique, le Mouvement Desjardins a terminé son exercice financier 2009 avec des excédents avant ristourne semblables à ceux enregistrés avant la crise financière. Il estime que ces résultats, qu’il a qualifiés de très bons, permettront à la Caisse de «continuer à jouer un rôle déterminant dans la collectivité».

Des leçons de la crise financière
«S’il est une leçon que nous devons tirer de la crise financière de 2008, c’est bien l’importance, pour les institutions financières, de maintenir, voire de renforcer leur base de capital, a poursuivi M. Hamel. Pour cette raison, le Mouvement Desjardins s’est assuré que son ratio de capital demeure parmi les plus élevés de l’industrie bancaire canadienne.» Le Mouvement Desjardins a d’ailleurs fait partie, en 2009, des 50 institutions financières les plus sécuritaires au monde.

En 2009, la Caisse a soutenu une centaine de projets de la communauté pour un montant de plus de 231 000 $ en vertu d’un fonds d’aide à la communauté, sous forme de souscription, dons et commandites, et M. Hamel a souligné que l’aide aux familles démunies et à la jeunesse avait clairement été établie par les membres de la Caisse comme étant les causes à privilégier. Dans des témoignages vidéo, le directeur général de la Fondation Émile-Z.-Laviollette, Marcel Mailhot, et le coordonnateur du Tournoi bantam provincial de Saint-Eustache, Valère Dubé, ont entre autres souligné l’importance de l’initiative de la Caisse pour leurs organisations respectives.

Le président du conseil de surveillance, Pierre Dupras, a pour sa part précisé que l’organisme qu’il dirige a eu pour mandat de «surveiller, au nom de l’assemblée générale des membres, le fonctionnement de la Caisse dans les dimensions éthiques, déontologiques et coopératives de ses activités».

Tant sur les plans des situations de conflit d’intérêts que des prêts accordés aux personnes intéressées, tout s’est déroulé selon les règles de l’art.

Comme c’est maintenant devenu l’habitude, cette 68e Assemblée générale annuelle s’est conclue avec un spectacle, celui de l’auteur-compositeur et interprète Kevin Parent.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top