- PUBLICITÉ -
Jason Larrivée: Un rembourreur en relève au sein de l’entreprise familiale

Jason Larrivée a décidé de continuer à diriger l’entreprise créée par son père.

Jason Larrivée: Un rembourreur en relève au sein de l’entreprise familiale

Jason Larrivée a pris la relève de l’entreprise familiale Rembourrage Michel Larrivée, située rue Saint‑Louis, à Saint-Eustache, en devenant officiellement propriétaire en juillet dernier avec sa conjointe, Louise Morin. Le commerce qui en est à sa 30e année d’existence s’appelle maintenant Rembourrage Larrivée.

«Mon père, raconte Jason Larrivée, avait 25 ans lorsqu’il a débuté son métier de rembourreur. C’était en 1980. Il travaillait pour M. Auger, l’oncle de sa belle-sœur, chez Décorama, sur le boulevard Sainte-Rose, à Laval‑Ouest. Il a démarré son entreprise sur la rue Saint-Eustache en 1983 et a déménagé son commerce au 198, rue Saint‑Louis en 1986.»

Jason Larrivée, 34 ans, a fait son cours en rembourrage à l’École des métiers du meuble, mais il avoue volontiers que sa meilleure école a été celle de son père. «Mon père m’a appris tous les trucs du métier, mais surtout le travail bien fait et même plus, à viser la perfection.» Jason a grandi dans le commerce du paternel. «Quand j’avais 5 ans, dit‑il, je faisais les boutons des sièges pour m’amuser. Vers 12‑13 ans, je commençais à être un peu plus vieux pour vraiment aider mon père.»

Il a fait son diplôme en techniques administratives au collège Lionel-Groulx, à Sainte-Thérèse, de 2001 à 2004. «Ça me tentait d’être en affaires, relate‑t‑il, mais pas nécessairement avec la business de mon père.» C’est après avoir voyagé avec son baluchon pendant deux ans qu’il a décidé de se donner à fond au sein de l’entreprise familiale.

De 2006 à 2013, il a appris à faire les assises des meubles de salle à manger et à suivre les directives du paternel. «Quand on commence dans le rembourrage, on défait les meubles pour apprendre ainsi comment ils sont construits. La transition s’est bien faite, car mon père me donnait petit à petit plus de responsabilités et je me suis aussi habitué à l’administration et la vente, c’est‑à‑dire comment faire les prix.»

Son père est devenu un employé, mais c’est surtout un conseiller. Il s’assure que la transition de père en fils se passe bien. Il prévoit rester encore au moins un an. «Nous avons changé le nom de l’entreprise pour Rembourrage Larrivée, car les gens appellent et demandent Michel. Ça peut occasionner une perte de temps, car je ne sais pas si c’est vraiment une connaissance de mon père, mais souvent je m’aperçois qu’ils veulent juste parler au proprio.»

La mission de l’entreprise est de procéder à la remise à neuf de meubles antiques et contemporains de qualité. «Ce qui se vend à bas prix dans les grandes surfaces, ça ne vaut la peine de faire recouvrir, car la charpente du meuble va être trop faible pour une longue durée. Nous restaurons avec du revêtement de qualité et avec une mousse de très bonne densité pour assurer au meuble une bonne longévité pour 20 ans et plus.»

Jason Larrivée s’est permis de visiter une usine de fabrication de mousse. «La mousse, c’est comme une pâte à base de pétrole. Elle gonfle et se remplit de bulles d’air. Insérée dans un meuble, la mousse s’affaisse petit à petit, car les bulles d’air pètent avec le temps, et plus rapidement, si la mousse n’est pas dense.»

Rembourrage Larrivée se spécialise aussi dans les remises à neuf de sièges de motos. «On en fait facilement trois par semaine. Un siège peut être déchiré, mais c’est surtout pour un meilleur confort. C’est dans nos plans d’aller au Salon de la moto.»

Le site Web [www.rembourragelarrivée.com] amène 65 % des ventes. «C’est ma conjointe Louise qui a fait le site Internet. Mon père utilisait les Pages Jaunes de l’annuaire téléphonique. Nous y sommes encore, car les personnes âgées sont une bonne clientèle. Nous rendons nos clients satisfaits et c’est surtout le bouche à oreille qui est très bon dans notre domaine.»

 

Propriétaires:Jason Larrivée et Louise Morin

Nom de l’entreprise:Rembourrage Larrivée

Date de création:1983

Nombre d’emplois: 4

Sphère d’activité: commerce de rembourrage

 

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top